• 100 pages blanches, Cyril MASSAROTTO

    Romans policiers« Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas.»

    Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père bien-aimé : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé. Pour tout héritage, cent pages blanches qui vont rapidement dévoiler leur secret…

     

    Mon avis :

     

    Je n’aime pas trop en dire sur les histoires car mon premier plaisir est celui de la découverte. Souvent, sur certains blogs, je lis des commentaires si détaillés que je n’ai plus envie de lire le livre ensuite. J’en sais déjà trop. Je ne vais donc pas révéler le mystère de ce carnet.

    J’ai apprécié ce roman facile à lire même si ce n’est pas de la grande littérature. L’essentiel du plaisir tient dans l’humour et l’émotion que l’auteur met dans son récit. Certains passages sont très touchants et nous renvoient à notre propre vie, à nos propres souvenirs.

    En fait, la question que l’on peut se poser en refermant ce livre est la suivante : « Mon passé m’enferme-t-il ou me pousse-t-il en avant ? »

    Un livre détente à lire au soleil.

      

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :