• Agatha, Françoise DARGENT

    Agatha, Françoise DARGENTAgatha vit seule avec sa mère depuis la mort de son père. Elle s'ennuie. Alors elle lit. Tout ce qui lui tombe sous la main. Surtout des romans policiers. Elle lit, et elle imagine des histoires de meurtre et de disparition. Livre après livre, rêve après rêve, elle grandit. Paris, l'Égypte : Agatha brûle de voir le monde. Elle a soif de goûter à tout ce que la vie peut lui offrir. Plus tard, Agatha Miller prendra sa plume pour écrire. Son premier roman policier sera signé Agatha Christie.  

    Mon avis :

    Françoise Dargent nous propose ici une biographie romancée de l’adolescence d’Agatha Christie. Superbement documentée, elle reste très fidèle à l’auteure et à ce qu’elle fut. Son autobiographie l’a fortement aidée, cela se sent.

    Elle nous présente Agatha telle que je me l’imagine, après mes nombreuses lectures : une jeune femme vive, délurée et réservée à la fois, curieuse et indépendante. Benjamine d’une famille de trois enfants, elle souffrit de l’absence d’un père adoré, décédé avant son adolescence. Elevée par une mère affectueuse mais très attachée aux convenances, au qu’en dira-t-on et à l’instruction, elle se sentira parfois un peu isolée à Toquay et brimée dans ses aspirations de liberté. Ses études poursuivies à Paris lui apporteront ce brin de légèreté et de folie dont elle avait besoin. Ce sera aussi pour elle l’occasion de se rendre compte que son rêve d’être chanteuse d’opéra n’était peut-être pas réaliste malgré de grandes dispositions pour le chant et le piano. Mais sa timidité et son trac devant un parterre d’inconnus l’empêchèrent de mener son rêve à bien. On ne peut que s’en réjouir.

    Ce roman jeunesse est intéressant, dynamique et drôle. L’écriture de l’auteure est précise et savoureuse et rend à merveille cette époque. On se glisse facilement dans les bottines d’Agatha, au sein d’une famille unie et chaleureuse, et l’on vit le quotidien d’un jeune bourgeoise anglaise au début du XXe siècle, à la Belle Epoque. Pas question alors, pour une fille, de sortir du rang ! Il fallait être discrète, bien élevée, aimante et à sa place en toutes circonstances. Les deux ans passés à Paris et son voyage au Caire avec sa mère, l’année de ses dix-huit ans, lui feront prendre conscience que, hors d’Angleterre, ses compatriotes pouvaient vivre plus librement et de façon moins guindée. Cela apportera très certainement de l’assurance à cette jeune fille naturellement portée vers la nouveauté, l’évolution technologique et l’indépendance.

    Dans ce roman très fidèle à la personnalité d’Agatha Christie, l’auteure glisse quelques références à ses futurs romans et c’est très amusant de relever les indices qui évoque « Mort sur le Nil », « Le Crime de l’Orient Express », « Dix petits nègres » ou encore « Musique barbare ».

    Cette biographie romancée est une réussite. Il est impossible de ne pas s’attacher à la jeune Agatha. Les chapitres sont courts, l’écriture vive et les pages se tournent sans effort, tant on est emporté par la fougue de l’héroïne. Cette immersion dans l’Angleterre de la Belle Epoque, où les plages n’étaient pas mixtes, où les enfants étaient, la plupart du temps, élevés par des nourrices, où les bourgeois préféraient envoyer leurs enfants étudier à l’étranger plutôt qu’à Londres avec des enfants d’un autre rang, permet d’appréhender l’évolution de la société en cent ans, mais aussi l’influence que celle d’alors a eue sur Agatha Christie. Cette « bonne société » et l’éducation qu’elle dispensait à ses filles transparaissent, en effet, dans toute son œuvre.

     Un coup de cœur de cette rentrée, que je proposerai sans aucun doute à mes élèves.

    Merci aux éditions Hachette et à NetGalley de m’avoir fait bénéficier de ce partenariat.

    D’autres romans sur Agatha Christie sont attendus en cette rentrée. Pour lire l'article du Parisien, cliquez ici.

     

    Agatha, Françoise DARGENT

     

    4e




     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Août 2016 à 13:06
    eMmA MessanA

    Vos élèves sont bien chanceux de vous avoir comme professeur !

      • Lundi 29 Août 2016 à 13:56
      • Amarylli S
        Lundi 29 Août 2016 à 16:25

        Oui, c'est vrai. Il y a 6 ans que je l'ai eue comme prof et j'ai toujours plaisir à venir la lire et à me souvenir de ce que nous avons appris avec elle.

    2
    Lundi 29 Août 2016 à 13:26
    Estellecalim

    Je suis contente de lire ton avis positif, il est dans ma PAL de rentrée smile

    3
    Lundi 29 Août 2016 à 14:53

    Un avis qui me tente bien, je le note :)

    4
    Lundi 29 Août 2016 à 19:06
    Anne (desmotsetdesno

    D'autres romans encore ? Normal en cette année anniversaire. Je vais déjà guetter celui-ci !

    5
    Lundi 29 Août 2016 à 19:14

    Je dirais que le sujet ne m'intéresse pas beaucoup et pourtant tu me pousses à le lire...

    6
    Lundi 5 Septembre 2016 à 12:52
    Alex-Mot-à-Mots

    Il me tente, pour moi d'abord, pour mes ados ensuite.

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 21:53
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :