• Cabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBB

    Cabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBBBerlin, les années 30. Fraîchement débarqué, le jeune Américain Cliff Bradshaw découvre le Kit Kat Club, une sulfureuse boite de nuit où se produit la sensuelle Sally Bawles. Autour d’elle, l’extravagant maître de cérémonie Emcee et sa bande de boys and girls singent et parodient le beau monde : ils sont les rois du show, du divertissement et de la provocation. Au Kit Kat Club, tout est permis pour profiter des folles nuits berlinoises des années 30 ! Mais même à l’abri dans cette enclave de liberté, les murmures du monde extérieur leur parviennent...

     

    Qui ne connait ce grand classique du Music Hall créé en 1966 ? Si ce n’est l’histoire au moins les chansons ? Elles ont quasiment bercé mon enfance car, avec West Side Story, c’était la comédie musicale préférée de ma maman. J’ai vu le film à la télévision mais n’avait jamais eu l’occasion de voir ce spectacle sur scène. Le moins qu’on puisse dire c’est que la troupe de ce Cabaret bruxellois mise en scène par Michel Kacenelenbogen ne fait pas piètre figure à côté de l’original. Les quinze jeunes, mais déjà brillants, comédiens passent du chant au jeu avec une parfaite aisance. Et l’orchestre qui joue en live sur scène est époustouflant.
    Le metteur en scène signe ici un spectacle audacieux qui en jette et vaut vraiment le détour. Burlesque, décadent, juste, émouvant... le ton varie selon les tableaux pour le plus grand plaisir des spectateurs. Aucun temps mort. Que ce soit la musique, les chorégraphies, la mise en scène originale et percutante, tout est minutieusement millimétré.
    Au-delà du divertissement, cette comédie musicale démontre comment dans les moments où la liberté d’expression est muselée, la scène reste le dernier lieu où pouvoir remettre en cause et dénoncer la société.
     

    Un excellent spectacle, sexy et fort, dont je retiendrai, en autres, l’image de fin, très forte.
     

    Une création et coproduction du Théâtre Le Public, du Théâtre National, du Théâtre de Liège et du Théâtre de l’Eveil. Avec notamment, Taïla Onraedt, Steve Beirnaert et Baptiste Blampain dans les rôles principaux.


    Cabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBBCabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBB




    Cabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBBCabaret, Joe MASTEROFF, John KANDER, Fred EBB

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:00

    une belle dernière participation pour cette année au challenge théâtre!

    Merci d'y avoir régulièrement contribué cette année...

    Un très joyeux Noel!

    2
    jessejames
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 22:27

    Un très bon spectacle, drôle, émouvant, bien joué. Je l'ai vu à Bxl et j'ai adoré aussi.
    Joyeux Noël.

    3
    Samedi 27 Décembre 2014 à 09:33

    Moins emporté que toi (j'en ai parlé ici) . Je l'ai vu au tout début et j'imagine que le spectacle a du gagner en rythme au fil des représentations. Tu as lu le livre de Christopher Isherwood dont est vaguement tirée l'histoire? Je te le conseille.

    4
    Samedi 27 Décembre 2014 à 12:31

    Je n'ai pas du tout ressenti ce souci de rythme, au contraire. Je suppose que cela s'est amélioré au fil des représentations. J'ai le livre d'Isherwood "Adieu à Berlin" dans la bibliothèque. Je compte bien l'en sortir prochainement.

    5
    Dimanche 8 Mars 2015 à 08:28

    Eh bien je ne connaissais pas ce grand classique et ai été un peu perdue entre les scènes hier (à Louvain-la-Neuve pour situer l'avancée du spectacle), sans toujours comprendre leur lien. Les traductions un peu aléatoires m'ont d'ailleurs fait manquer la signification d'une ou deux. Par contre, comme toi, je salue le travail des comédiens : de très belles prestations, tant en danse qu'en chant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :