• Code 93, Olivier NOREK

    Code 93, Olivier NOREKUn cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

    Mon avis :

    Ce premier roman d’Olivier Norek est un coup de maître. Non seulement l’histoire est cohérente, captivante et les rebondissements minutieusement dosés mais en plus l’écriture est agréable et cinématographique, le style précis et la langue de bois absente. La narration est aussi parfaitement maîtrisée. Policier de terrain, il sait de quoi il parle et sa connaissance du système n’est pas que théorique. La manière d’inspecter, les relations entre flics, les contacts avec les dealers, la pression politique, le travail du légiste... tout sonne juste d’un bout à l’autre.

    On fait la connaissance de Victor Coste, son capitaine vedette, et de son équipe au sein du SDPJ 93 où la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Leur quotidien est celui des policiers de Seine-Saint-Denis où actes de violence et de cruauté, souvent gratuits, s’enchainent. Ils sont mis à rude épreuve et malgré tout, Coste garde un regard humain sur son département.

    Dès le départ, nous sommes pourtant plongés dans l’horreur : un cadavre émasculé, un corps carbonisé, Victor Coste a la nette impression qu’on le mène par le bout du nez et n’aime pas ça. De plus, il doit faire face au départ d’un de ses lieutenants et veiller à l’intégration d’une nouvelle recrue, Johanna. Sans parler de l’arrivée d'un certainMalbert qui ne lui dit rien qui vaille.

    Coste n’est pas une caricature de flic mais un homme blessé aidé d’une équipe soudée. Si cet homme intègre prend des risques c’est parce qu’il sait que ses hommes sont à ses côtés et en feraient autant pour lui.

    Après avoir découvert « Territoires » en début d’année, j’avais très envie de lire ce premier roman d’Olivier Norek. J’ai beaucoup apprécié ce récit à l’intrigue palpitante. On a là, je pense, un grand auteur de romans policiers qui marquera les années à venir.

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Juillet 2015 à 23:19

    Chouette, je savais que tu allais l'apprécier. Olivier Norek est un coup de coeur pour moi!

    2
    Mardi 21 Juillet 2015 à 23:53

    Pour moi aussi; Sophie. J'ai beaucoup aimé ses deux romans.

    3
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 20:27

    Je l'ai vu sur un blog, sans doute celui d'Angeselphie. Deux avis positifs alors! Je retiens...

    4
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 09:36
    Alex-Mot-à-Mots

    J'attends son troisième avec impatience.....

    5
    Jacqueline
    Jeudi 18 Février 2016 à 20:18

    Je viens de le terminer .... et mon avis est plus mitigé que le tien .... L'écriture est agréable, précise, alerte; l'histoire est ancrée dans la réalité et on "sent" le policier qui sait de quoi il parle; Coste et son équipe sont sympathiques et "vraisemblables"; la narration est menée tambour battant .... et c'est là que se situe mon bémol : tout va vite, trop vite  .... je n'ai pas eu le temps de m'attacher aux personnages et j'avais l'impression de "regarder" une série policière dans laquelle il faut concentrer l'enquête pour ne pas dépasser le temps imparti ..... j'aime quand un auteur "prend son temps", développe davantage le côté psychologique ......

    Je lirai quand même le second roman, histoire de voir si ....:)

      • Jeudi 18 Février 2016 à 22:46

        C'est le moins abouti des trois. Le premier aussi. Le rythme ne m'a pas gênée mais c'est vrai, c'est enlevé. Je dis d'ailleurs qu'il a une écriture cinématographique.

        Ce qui m'a surtout séduite, c'est la véracité des faits.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :