• Délivrez-nous du Bien ! Natacha POLONY & J-M QUATREPOINT

    Délivrez-nous du Bien ! Natacha POLONY & J-M QUATREPOINTL'atmosphère est lourde. Les phrases, les situations qui semblaient autrefois anodines deviennent des crimes. Nous sommes tous coupables, et les inquisiteurs nous guettent. Coupables d'avoir bu un verre, d'avoir blagué sur les femmes, de manger de la viande, d'avoir offensé une minorité quelconque. Coupables d'avoir été du côté des «dominants». Chaque jour, un citoyen qui se croyait, non pas un héros, mais un type à peu près bien, se retrouve cloué au pilori, sommé d'expier ses crimes et de faire repentance. Derrière cette traque aux dérapages et ces entreprises de rééducation, un mécanisme ? la tyrannie de minorités qui instrumentalisent des combats essentiels, pour les transformer en croisade contre une supposée majorité, contre les « dominants ».  

     

    Mon avis :

     

    Publié il y a deux ans, ce livre est d’une incroyable actualité car la situation n’a fait qu’empirer depuis. Une partie de cet ouvrage critique les néologismes imaginés pour ne pas choquer : les « concierges », les « personnes handicapées », les « femmes de ménage »… n’ont plus bonne presse et rendent suspects ceux qui emploient encore ces termes anciens. Au non du bien, on nous impose une autocensure linguistique.

    Au nom du bien et du politiquement correct, on impose aussi de ne pas afficher son appartenance religieuse, de ne pas accepter que Carmen soit assassinée par son amant, elle est devenue le symbole de la violence faite aux femmes…, de ne pas sortir du cadre imposé par la rue la plupart du temps. De nouvelles croisades ont remplacé les anciennes et par là-même de nouveaux inquisiteurs sont nés.

    Sans que l’on s’en soit rendu compte, notre mode de vie a été cadenassé, nos actes et paroles muselés, l’Histoire réécrite. On nous assomme d’interdits, de hashtags dénonciateurs… On nous agonit d’injures si on ne pense pas avec la meute, si on ose un avis personnel, un esprit critique sur un engouement populaire de masse. On en devient raciste, soumis, boomer, assassin, pécheur, pervers, esclavagiste…

     

    J’ai apprécié cette lecture car elle démontre la pensée binaire et manichéenne dans laquelle nous glissons lentement. Et depuis cette publication, d’autres sujets ont fait surface qui auraient trouvé leur place dans ce livre. Je pense comme les auteurs que la vie en démocratie c’est la recherche de la juste mesure, du consensus. Or, la logique de notre époque est minoritaire mais empêche tout débat serein, tout compromis démocratique. Persuadés de lutter pour le « Bien », de nombreux mouvements et leurs membres deviennent inquisiteurs. Puisqu’ils luttent contre le mal, leur point de vue est qu’on ne transige pas avec le mal mais qu’on l’élimine.

    Ces dernières années, que l’on parle d’égalité des sexes, de violence, de harcèlement, de véganisme, d’écologie, de racisme… on finit toujours par tomber dans l’autoritarisme forcené. Plus de présomption d’innocence, plus de circonstances atténuantes, parfois même plus besoin de faits pour étayer une accusation. On est coupable. Et ces missionnaires des temps modernes vont nous mettre sur le droit chemin.

    Le mieux, finalement, devient alors l’ennemi du bien.

     

    Un essai pertinent, à l’ironie mordante et à contre-courant de la pensée unique contemporaine. Une dénonciation de la mondialisation des idées alors que les Etats peinent à régler les problèmes qui les ont engendrées.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Emma
    Lundi 20 Juillet à 10:19

    Je suis contente de lire ça. Je ne connais pas ce livre mais ce que tu dis fait écho en moi. Je n'en peux plus de la vindicte populaire qui dénie le droit à chacun de penser comme il l'entend et de mettre des nuances dans ses propos. J'en ai été victime sur FB pour avoir défendu JK Rowling qui me semblait avoir été mal comprise. En tout cas, moi, je n'avais pas compris comme la meute. Cela s'est retourné contre moi. On est si fort derrière un écran. arf

      • Lundi 20 Juillet à 10:47

        Je l'ai vécu aussi et oui c'est intolérable. Ne laissons pas les fous crier plus fort et imposer leurs idées tordues.

    2
    Elia
    Lundi 20 Juillet à 10:45

    On ne supporte plus ce qui diffère de nous. Que ce soit au niveau des apparences, des origines ou des idées. Et cela est extrêmement dangereux.
    Comme il est dangereux, selon moi, de laisser la parole aux extrémistes de tous poils, aux sans nuance, aux lobotomisés. Il faut que les modérés, les éduqués, les esprits critiques osent s'exprimer sur les RS et dans la vie sinon, on va vers une pensée unique.

      • Lundi 20 Juillet à 19:04

        Je suis d'accord. Mais sur les RS, c'est exténuant. Entre les bornés et ceux qui font de l'humour à contre-courant, il est difficile de parler sérieusement, voire impossible. Je comprends que certains renoncent. Même si moi je ne peux pas.

    3
    dufauxj
    Lundi 20 Juillet à 16:29

    Le souci c'est que beaucoup ne sont pas assez instruits pour comprendre et discuter. Souvent, parmi ces militants jusqu’au-boutistes, le discours est basique. Sortis des clichés courants, ils sont incapables de répondre à des interrogations simples. Alors cela vire au pugilat, aux injures parce qu'ils n'ont pas d'arguments. 
    J'ai arrêté de discuter sur de nombreuses pages médias pour cette raison. Il y a toujours quelqu'un qui clôt le débat avec "vous n'êtes pas concerné donc fermez-la" ou "vous ne voulez pas comprendre" ou une formule du même style. Mais dans mon entourage et avec mes enfants, je le fais. J'explique, j'argumente. Et même si mon fils me dit parfois que je ne comprends rien, il lui arrive plus tard quand on n'est plus à chaud dans l'émotion de me dire que j'avais raison. Alors je m'accroche. wink2 

      • Lundi 20 Juillet à 19:05

        Hélas. 
        Mais je suis têtue wink2

    4
    Lundi 20 Juillet à 20:21

    Pas très envie de lire ce genre de chose en ce moment...

    Bonne soirée. 

    5
    pascal
    Mardi 21 Juillet à 11:45

    Je vois que tu as fini cette lecture. Beau billet, pertinent et clair.
    Je suis assez d'accord avec ton ressenti et ce que dit cet ouvrage. On le voit tous les jours. Dernier buzz en date, les propos de JKR mal compris, volontairement tronqués par les radicaux. D'ailleurs tous les combats sont phagocytés par les extrémistes. On empêche les personnes modérées et réfléchies de s'exprimer.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :