• Duelle, Barbara ABEL

    Duelle, Barbara ABELAbandonnée par sa mère à la naissance, Lucy a néanmoins vécu une enfance heureuse au sein dune famille dadoption aimante. Aujourdhui, elle mène une existence sans histoire entre son mari et leurs deux enfants. Mais le jour où léquipe de "Devine qui est là?" frappe à sa porte, son destin bascule.
    C
    est une émission de téléréalité qui se propose de réunir ceux que la vie a séparés. Comprenant que quelquun cherche à la retrouver, Lucy na aucun doute: il sagit de sa mère biologique. Elle a quinze jours pour se préparer à cette rencontre. Quinze jours dexcitation, dangoisse et dappréhension. Mais au fil du temps, la jeune femme nest plus sûre de rien… Et sil s'agissait de quelquun dautre? La rencontre aura bien lieu, surprenante, inattendue, qui fera éclater un bouleversant secret, conduisant Lucy aux confins de lenfer, là où le rêve devient cauchemar.

    Mon avis : 

    Il est difficile de parler de l’histoire de ce roman sans dévoiler quoi que ce soit. Du début à la fin, les apparences sont trompeuses et Barbara Abel joue avec le lecteur.

    Dans son 3e roman, de 2005, Barbara Abel géolocalise l’action à Bruxelles, chose rare. Une des caractéristiques de ses romans étant l’absence de précision géographie appuyant ainsi le côté ordinaire des histoires qu’elle raconte et qui pourraient se passer près de chez soi. A cette époque, une émission de téléréalité fait la une, « Y’a que la vérité qui compte » où des téléspectateurs tentent de retrouver des personnes de leur passé qu’ils ont perdu de vue. C’est le point de départ que choisit l’auteure.

    Première surprise, ce n’est pas sa mère biologique que Lucy va rencontrer mais sa sœur jumelle, Angèle. Quel choc de se découvrir une sœur, et jumelle, en plus. Si pour elle, c’est un vrai bonheur, une joie indicible, il n’en va pas de même pour son entourage qui se méfie de cette soudaine gémellité. Peut-on vraiment faire confiance à Angèle ? Est-elle sincère dans sa volonté de retrouver sa sœur ? Et Lucy ne devient-elle pas exagérément proche de cette inconnue ?

    La fascination que provoque toute gémellité est parfaitement mise en scène ici. Si physiquement les deux sœurs se confondent, mentalement elles sont pourtant différentes, ayant vécu une enfance diamétralement opposée. Barbara Abel nous le narre avec subtilité. Elle construit une histoire où jalousie et rancœur gâchent le bonheur que pourrait enfin construire les deux femmes.

    Les événements s’accélèrent alors et l’auteure parvient à nous bluffer plus d’une fois et à nous emmener là où on ne l’attend pas. Ces brusques revirements de situation maintiennent l’intérêt et le suspens jusqu’au bout et l’on termine quasiment en apnée. Seul bémol, l’épilogue, un peu convenu, qui tranche avec le jeu de chat et de souris que Barbara Abel impose au lecteur jusque là.

    On retrouve dans ce thriller psychologique des thèmes qui deviendront récurrents chez l’auteure : la maternité, la famille, les troubles du comportement. On aime aussi que l’auteure se joue de nous et de nos représentations.

    Un récit à la tension palpable qui plaira aux amateurs et permettra à ceux qui ne connaitraient pas encore l’auteure de découvrir son côté sombre et manipulateur.

     

    Duelle, Barbara ABEL3e

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Avril à 11:41
    Anne (desmotsetdesno

    Tu "vends" très bien ce bouquin ! ;-)

    2
    Vendredi 7 Avril à 12:14
    Fanny

    J'ai du mal avec cette auteure... j'ai bien aimé " Derrière la haine" et beaucoup moins le second volet de l'histoire. J'avais retenté l'expérience avec "L'innocence des bourreaux" et là encore, j'ai été déçue. 

    MAIS, cette histoire de famille que tu vends bien m'intéresse fortement! ;-)

    3
    Vendredi 7 Avril à 12:17
    niki

    toujours rien lu de cette romancière - je me tâte car j'ai eu des avis plutôt négatifs sur l'écriture, mais bon , peux pas juger 

    4
    georges
    Vendredi 7 Avril à 13:11

    Je compare un peu Barbara Abel et Musso. Elle est efficace et ses histoires atteignent leur but : distraire et tenir en haleine. L'écriture pourrait être plus fine, plus littéraire mais elle vise un lectorat élargi. Et en cela, elle a raison. Ses histoires se situent dans un univers ordinaire qui pourrait être celui de chacun de nous. Elle aime montrer ce qu'un citoyen lambda est capable de faire quand un grain de sable vient bousculer son univers.
    Ses meilleurs sont Duelle et Derrière la haine. La suite ne m'a pas emballé non plus.
    La mort en écho n'est pas mal mais il est différent.
    A essayer pour se faire une idée.

    5
    Jacqueline
    Vendredi 7 Avril à 19:15

    Je l'ai lu il y a quelques années ....mais j'ai oublié l'histoire ...... Je me souviens que "quelque chose" ne m'avait pas plu mais quoi ? La fin ? La vraisemblance ?
    En tout cas, ton billet me donne envie de le relire .....yes

    6
    Vendredi 7 Avril à 21:38

    Il faudrait que je poursuive ma découverte de cette auteure...

    Bon weekend. 

    7
    Samedi 8 Avril à 12:30

    Merci pour vos messages et vos échanges.

    8
    Mercredi 26 Avril à 17:05
    valeriane

    Barbara Abel m'a super emballée avec Derrière la haine (lu l'année dernière) et Après la fin (que je viens de terminer il y a peu).

    Je pense que je continuerai sur ma lancée avec celui-ci.

    je n'en ai pas encore parlé sur le blog, mais je trouve qu'elle a vraiment une plume pas mal acérée niveau psychologique, et de fait à propos des thèmes que tu évoques ici. Elle me fait dresser les poils sur les bras :-)

    9
    Jeudi 20 Juillet à 06:47

    J'aime beaucoup l'auteure, il faudrait que je lise celui-ci !

      • Jeudi 20 Juillet à 17:18

        Un des premiers ; j'ai bien aimé;

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :