• Engrenages, Eric NEIRYNCK

    Engrenages, Eric NEIRYNCKEric n’aime pas les psy et c’est pourtant au contact de l’une d’elles qu’il connaitra ses plus grandes circonvolutions émotionnelles. 
    Courte, trop courte, cette relation le conduira de Bruxelles à Paris où il tentera de trouver un sens  ce qu’il a vécu avec elle.

    Mon avis :

    Eric est dépressif. Désabusé, alcoolique, drogué, il erre dans la vie sans attache. Autour de lui, tout est solitude, vide, noirceur. Incompris, mal aimé, il n’a jamais pu nouer de relation stable sur le long terme. Ne faisant confiance à personne, et surtout pas aux psy, il se laisse pourtant convaincre de tenter le coup une dernière fois. Son médecin lui a dit qu’elle était très pro, très compétente. Un, deux, trois rendez-vous... il se sent à confiance. Il se met même à écrire ses pensées comme elle le lui a demandé et cela lui procure du plaisir... Ainsi débute le récit que nous propose Eric Neirynck.

    Cette courte, très courte, nouvelle se lit bien. L’écriture est plaisante, la plume vive, directe, parfois crue. L’humour noir, un brin corrosif est aussi bien présent. La narration hachée m’a cependant laissé sur ma faim. Il y a de nombreux non dits qui se transforment vite en zone d’ombre ne permettant pas d’appréhender le sens en profondeur ; on saute d’un moment à l’autre, d’un lieu à l’autre avec trois mots d’explication...

    Le monde d’Eric (le narrateur) est sombre, étouffant et malgré ses affirmations, il semble s’y complaire. On a plus d’une fois envie de lui donner un grand coup de pied au cul, qu’il se prenne en main. Il se regarde vivre, comme suspendu dans un espace-temps parallèle, noir et atone.

    Pas entièrement convaincue par l’univers d’Eric Neirynck dans cette nouvelle, j’ai cependant aimé son style. J’attends donc un récit un peu plus dense pour me faire une idée précise. Il y a un vrai potentiel dans son écriture, une maitrise des mots dont il joue habilement. J’ai hâte de les voir mis au service d’une autre histoire.

    Eric Neirynck est publié par Lilys éditions, une jeune maison d’édition belge, à suivre aussi.

     

    Engrenages, Eric NEIRYNCK

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Avril 2016 à 09:44

    Je viens d'aller voir sa bibliographie, il semble souvent tourner autour de ces thèmes (à moins d'une réédition avec un autre titre ?) et partir de lui-même (ou le prénom est un piège dans lequel je suis trop vite tombée ?) Je crois que j'attendrai moi aussi de le voir dans un autre genre, plus long peut-être et surtout plus détaché de l'autobiographie, pour le lire...

    2
    Mercredi 20 Avril 2016 à 17:30
    Anne (desmotsetdesno

    Quel univers sombre ! Ca ne me tente guère...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :