• Foire du livre : samedi

    La Foire du livre de Bruxelles a refermé ses portes. Que retenir de ces deux jours passés à arpenter les allées et écouter les auteurs discuter de l’Histoire avec sa grande Hache ?
    Tout d’abord, il m’a semblé que les visiteurs étaient moins nombreux cette année. Le hall 4 était particulièrement vide, en dehors de l’imposante présence de la librairie Filigranes qui y fêtait ses 30 ans et on se bousculait nettement moins dans les files menant aux dédicaces. Le sujet était-il trop pointu ? En tout cas, il était moins populaire que le policier.
    Pour moi, la Foire c’est avant tout, un espace de partage et de discussion autour des livres et de la littérature. Je ne vais pas à la Foire pour acheter mais pour rencontrer des auteurs et des passionnés comme moi. Je ne reviens cependant jamais les mains vides mais je privilégie les livres rares ou introuvables, comme les livres québécois.

    Foire du livre : samediMa première visite de ce samedi fut donc, une fois encore, pour le stand du Québec. Quel plaisir de retrouver Billy et ses collègues, leur enthousiasme, leurs conseils avisés, leur sourire et cette joie non feinte de faire découvrir leur culture et leurs auteurs. Vous connaissez beaucoup de libraires, vous, qui, se souvenant d’une de mes demandes déçues en 2013, me l’apporte expressément cette année-ci ? C’est unique au monde ça !
    En étant tôt sur le stand, j’ai pu me permettre de prendre le temps de choisir parmi les titres que j’avais listés et ceux que Billy me proposait, de lire les 4e, de comparer, hésiter, craquer encore. Cela fait aussi partie du plaisir.

    Ensuite, j’ai assisté à ma première rencontre entre Isabelle Masson et Peter Hart, ayant pour thème « Les traces de la Grande Guerre ». La première expliquait comment ce conflit avait laissé des traces sur les paysages, les sols… ; le second comment il avait modifié à jamais la vie et la psychologie des gens. Vraiment très intéressant.
    J’ai enchainé une second rencontre avec Jonathan Coe, venu présenter son premier livre jeunesse « Le miroir brisé ». J’ai découvert un homme charmant et intéressant qu’il faudra que je lise prochainement. J’ai également fait la connaissance de Françoise Châtelain dont j’ai d’abord suivi le blog, avant de la rencontrer dans divers groupes Facebook orientés vers le français et la littérature. Cela m’a vraiment fait plaisir de bavarder un peu avec elle.

    Foire du livre : samediFoire du livre : samedi

    Après avoir demandé une dédicace à Odile Bouhier pour son roman « De mal à personne » et échangé quelques minutes avec elle, je suis allée écouter Xavier Hanotte, Colette Nys-Masure et Christian Liebens qui nous présentaient les dernières parutions des éditions Espace-Nord. Je connaissais l’anthologie poétique de ces derniers, « Piqués des vers » dont j’ai parlé ici même, mais j’ai découvert « Les lieux communs » écrit par Xavier Hanotte. J’ai même eu la chance de le recevoir en cadeau. Merci Françoise.

    Foire du livre : samediFoire du livre : samedi

    Je savais que j’allais retrouver Anne dans le public, elle qui est fan de Xavier Hanotte. Elle était accompagnée de Mina que j’ai revue avec plaisir. Nous avons bavardé ensemble quelques minutes et avons eu l’occasion de le faire encore quelques fois par la suite. Dans la file d’attente devant… Xavier Hanotte (très bien, vous suivez) et au stand des éditions Luce Wilquin.
    Ce fut ensuite la rencontre avec « Ces dames qui tuent dans le noir » : Elizabeth Speller, Nadine Monfils et Sandrine Collette, trois drôles de dames qui tuent de sang froid et mêlent l’Histoire à leurs histoires.

    Le reste de la journée, j’ai déambulé dans les allées, discutant avec Nadine Monfils, Alain Berenboom, Valérie Cohen, Aurélia Jane Lee… dont j’avais emmené les livres avec moi pour solliciter leurs signatures. Mon seul regret est d’avoir raté Antony Beevor suite à un changement d’horaire de dernière minute et Antoine Wauters.

    Foire du livre : samedi

    Mais j’ai retrouvé Nadège à l’espace pique-nique où je soufflais un peu, mon dos commençant à me faire souffrir, et nous sommes allées ensemble vers Frédéric Ernotte pour le saluer et bavarder quelques instants avec lui. L’occasion de se rappeler à son bon souvenir et de demander, mine de rien, si le prochain roman est pour bientôt… J

    C’est là-bas que j’ai rencontré Nathalie, qui m’a reconnue à ma tenue bordeaux, et m’a confié son expérience en tant que juré du Prix Première, m’encourageant à y participer l’an prochain. J’ai bien le temps d’y réfléchir… C’est toujours plaisant de faire la connaissance de bloggeuse en vrai et cela m’épate toujours de voir comme on s’engage sans difficulté dans de grandes discussions comme si on se connaissait depuis toujours. Il n’y a pas à dire, les livres sont un facteur de rapprochement.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Février 2014 à 08:41
    Mina M

    Je n'avais pas remarqué ce public moins nombreux sur le moment (la file d'Amélie Nothomb et l'encombrement de l'avenue de la BD m'a fait soupirer plus d'une fois...), mais tu as raison, la plupart des allées étaient plus respirables que d'habitude. Le thème est pourtant toujours décliné de façon très abordable dans les conférences. Les auteurs présents attiraient peut-être moins les foules.

    2
    Jacqueline H
    Mercredi 26 Février 2014 à 08:41

    Quel plaisir de "visiter" cette foire en ta compagnie virtuelle ...

    3
    Mercredi 26 Février 2014 à 09:09
    Manu/Chaplum

    Pour cause de voyage, je n'ai pas pu m'y rendre cette année et je le regrette bien car le thème m'attirait beaucoup mais aussi parce que je suis moi aussi une grande admiratrice de Jonathan Coe et de Xavier Hanotte. J'ai d'ailleurs fait mon travail de fin d'études sur ses trois premiers romans !

    4
    Nadège
    Mercredi 26 Février 2014 à 10:18

    Contente de t'avoir croisée ! C'est toujours un plaisir :-)

    5
    Mercredi 26 Février 2014 à 13:01
    Anne (desmotsetdesno

    C'est vrai qu'il y avait un peu moins de monde. Très belle photo de Jonathan Coe ;-) On a bavardé avec la même Nathalie, je crois, et c'était bien sympa, cette conversation inattendue ! J'espère pour toi que tu pourras rencontrer Antoine Wauters, je l'ai entendu à la radio et vu en vrai samedi, il est sympa et intéressant (forcément...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :