• Inauguration de la Foire du Livre de Bruxelles

    Mercredi 19h45, nous arrivons à l’entrée principale de la Foire.
    Beaucoup de monde. Des libraires, des auteurs, des journalistes, des politiciens, des amis d’amis... et quelques passionnés qu’on reconnait à leur appareil photo et leur mine réjouie quand tant d’autres ont l’air blasé.
     

    20h01, on laisse entrer la foule qui s’avance sagement sans aucune bousculade. Fouille sommaire des sacs, passage au vestiaire et entrée dans le saint des saints. Il y a encore peu de monde, les photos sont aisées, les déplacements dans les allées aussi mais tous les stands ne sont pas encore occupés. Par contre, le traiteur choisi pour l’occasion est bien présent dans les grands stands, avec ses boissons et ses sandwiches. 

    Passage chez Luce Wilquin qui n’est pas encore arrivée puis chez Kennes où je me désole de ne pas voir Martin Michaud et enfin au stand québécois.

    Inauguration de la Foire du Livre de BruxellesInauguration de la Foire du Livre de BruxellesInauguration de la Foire du Livre de Bruxelles


    Les invités d’honneur étaient présents une heure avant la foule et il y a déjà beaucoup de monde : les libraires arrivés du Québec et qui feront la Foire les cinq jours, les libraires de TULITU, Billy bien sûr et les auteurs : Eric Simard, Daniel H. Rondeau, Richard Ste Marie, Lionel Noël, Patrick Senécal pour ceux que je connais. Je crois aussi apercevoir Marion Arbona et Suzanne de Serres mais je n’en suis pas sûre. Et on me présente Amélie Boivin Handfield, journaliste québécoise, présente à Bruxelles pour la Foire.

     

    Je suis heureuse d’être là et très intimidée aussi. J’hésite à m’avancer vers ces auteurs dont je parle tant et avec lesquels je discute parfois sur Facebook. Je me lance en engageant la conversation avec Louise Alain, directrice commerciale des éditions Alire, ce que j’ignore encore à ce moment. Une discussion cordiale se noue directement et nous parlons des livres publiés, des auteurs que j’ai lus, de ma passion pour le Québec, de Patrick Senécal que j’ai eu la chance de rencontrer à Liège il y a 3 ans... Lionel Noël s’approche au moment où je dis que j’ai adoré son roman et il entre dans la conversation, me disant qu’il se rappelle m’avoir vue l’année dernière. Littérature, Québec, ventes, thèmes, projets... nous bavardons simplement pendant un long moment. Quand il s’éloigne, j’ose enfin m’avancer vers Richard Ste Marie et me présenter. De suite, le contact se crée et la conversation s’engage. Quelle chaleur et quelle spontanéité ont les Québécois ! Tout est simple avec eux. Il demande à mon époux s’il sait que nous nous parlons presque tous les jours sur Facebook, ce qui l’amuse beaucoup. Nous parlons du roman que j’ai lu, « L’inaveu » sur les conseils de Richard Migneault et de Billy, et de ses autres romans que je ne connais pas encore. Billy se joint aux échanges quelques instants avant d’être appelé à d’autres tâches. 

    Inauguration de la Foire du Livre de Bruxelles

     

    Il y a de plus en plus de monde.

    Au fil du temps, la conversation devient plus personnelle et tout aussi naturelle. On dirait deux grands amis qui se retrouvent et c’est grisant. Lionel Noël revient se joindre à nous, nous discutons des blogs, de leur importance pour des écrivains moins connus, de l’impact qu’ils peuvent avoir sur le lancement d’un livre ou sa diffusion... J’apprends qu’il a envoyé son roman « Brouillard d’automne » au mémorial de Bastogne et au musée de la Gleize en s’appuyant sur l’article de mon blog et cela me fait plaisir. Plus d’une heure passera ainsi.
    J’aurais ensuite la chance d’échanger quelques phrases avec Patrick Senécal avant que la radio ne l’appelle pour une interview, puis de dire à Daniel H. Rondeau que son recueil que j’ai commencé me touche beaucoup. 

    Il est déjà 22h et la route du retour nous attend. Nous prenons congé à regret.

    Inauguration de la Foire du Livre de BruxellesInauguration de la Foire du Livre de Bruxelles 

    Sur le chemin, je m’arrête au stand des éditions Dialogue pour saluer les éditrices et acheter «La vie en ville » de Damien Desamory, le jeune auteur qu’elles viennent de publier. Le temps file, on se quitte. Mais Luce Wilquin est là et disponible. Elle me reconnait, nous nous saluons et je lui dis combien j’ai aimé son dernier ouvrage « Dans le bleu de ses silences » de Marie Celentin. Elle est heureuse de l’accueil du roman et des premiers retours qu’elle en a. Elle me dit combien l’auteure le mérite et m’invite à venir la saluer ce week-end. Je discute ensuite avec Aurélia Jane Lee qui m’annonce qu’elle termine un roman et compte le proposer à Luce. Si elle l’accepte, il paraitra en 2016. Là aussi, c’est un gros volume, loin de ce qu’elle a écrit jusqu’ici. Je salue Valérie Cohen qui partage une longue conversation avec un autre auteur des éditions Luce Wilquin. J’aimerais pouvoir rester encore mais il est presque 23h et mon corps me dit qu’il faut vraiment y aller.
     

    Je reprends la route avec l’impression d’avoir passé un moment magique, hors du temps. Tant d’auteurs rencontrés et tant de simplicité dans les échanges, cela m’émerveille toujours. J’ai hâte de les retrouver ce week-end et d’en rencontrer d’autres.
    Dangereuses les liaisons ? Pas si sûre.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Février 2015 à 23:33
    Anne (Desmotsetdesno

    Quelle magnifique soirée tu as passée, c'est génial !!

    2
    pascald
    Jeudi 26 Février 2015 à 23:40

    On sent ton enthousiasme dans chaque mot. C'est super !
    J'ai passé une belle journée à la Foire aujourd'hui et je comprends pourquoi tu aimes tant les Québécois, ils sont tout simplement charmants. J'ai assisté à une conférence avec Richard Ste Marie et une avec Patrick Senécal. Je vois qui ils sont maintenant. 

    3
    Jeudi 26 Février 2015 à 23:42

    Merci. Oui, une superbe soirée. Je ne pouvais rêver mieux que cette année pour ma 1e inauguration.

    4
    Vendredi 27 Février 2015 à 00:34

    J'adore tes compte-rendu! :)

    5
    Jacqueline
    Vendredi 27 Février 2015 à 08:04

    Quel plaisir de lire ce billet dans lequel on ressent tellement ton bonheur d'avoir pu être là ....smile

    6
    Amarilli
    Vendredi 27 Février 2015 à 09:36

    Envieuse et heureuse pour vous à la fois. C'est génial ces rencontres d'auteurs qui ne se limitent pas à des choses superficielles.

    7
    Vendredi 27 Février 2015 à 17:47

    Quelle belle soirée tu as dû passer!  Merci pour le compte rendu!

    8
    Samedi 28 Février 2015 à 16:12

    Merci, Argali, pour tes reportages :-)

    9
    Misstrip
    Lundi 2 Mars 2015 à 23:37

    Une belle entrée en matière pour cette Foire du Livre bruxelloise et je sais que les jours suivants te combleront tout autant...

    10
    Mardi 3 Mars 2015 à 10:34
    Laeti

    Cette édition de la Foire du Livre est une réussite, semble-t-il!! Que de rencontres intéressantes avec les québécois!

    11
    Mardi 3 Mars 2015 à 17:10

    Oui, des rencontres nombreuses, variées et intéressantes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :