• Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines, Pierre THIRY

    Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines, Pierre THIRYA cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui. Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous. C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout... Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore... Isidore, il y avait enfin... Mais je ne vais pas vous raconter toute l'histoire maintenant, il faut aussi lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines et vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être. 

     

    Mon avis :

     

    Il y a quelques semaines, j’ai reçu un livre pour enfant que l’auteur m’avait gentiment proposé. A l’époque, je croulais sous les envois et je l’ai un peu négligé. Je viens de le lire, bien au calme et j’ai vraiment apprécié.

    Pierre Thiry a imaginé l’histoire de trois frères vaillants et courageux, ayant chacun un métier très différent. L’un est poète, l’autre marchand de glaces fantaisiste et le troisième est gendarme. Tous les trois sont amoureux de la même princesse. Leur histoire débute comme un conte, à une époque merveilleuse où les humains n’existaient pas encore.

    Le texte, ornés des illustrations de Myriam Saci, s’adresse aux plus jeunes et joue avec la langue et ses sonorités. Des poèmes ponctuent le récit et l’humour est bien présent. On se plonge avec délice dans cette lecture enfantine qui nous parle de temps, d’ennui, d’amour et de courage. On s’attache aux trois lapins amoureux de la cruelle mais si belle hermine et entravés dans leur quête par un vilain crocodile. On sourit de voir ce dernier prendre au pied de la lettre l’expression « tuer le temps »

    J’ai apprécié aussi la morale de l’histoire, mais je vous la laisserai découvrir.

     

    Petits bémols cependant, je n’ai pas vibré aux illustrations qui ne sont pas de mon goût et je me demande si les jeunes enfants comprendraient vraiment les richesses de cette fable. Il faudrait que je fasse le test.

     

    Je vous invite malgré tout à découvrir cette histoire pleine de fantaisie et d’humour, où la langue est si joliment mise en musique. Encore une belle découverte en cette semaine de « La langue française en fête ».

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Mars 2012 à 13:59
    Alex-Mot-à-Mots

    L'histoire est sympa, mais les illustrations ne sont pas top, j'avais trouvé, également.

    2
    Dimanche 25 Mars 2012 à 22:31

    je n'ai vraiment pas accroché...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :