• J'ai fait la Foire.

    Mercredi 18h30, la Foire du Livre ouvre ses portes.
    Ici et là, on s'affaire aux dernières mises au point. La présidente d'honneur, Asli Erdogan, inaugure la 49e FLB au Théâtre des mots, rendant par la même occasion un vibrant hommage à ses confrères récemment condamnés à mort, Ahmet Altan notamment.
    Viennent ensuite, Grand Place du livre, les discours académiques dont celui d'Alda Gréoli. 
    A 19h15, la 49e Foire du Livre est officiellement ouverte.

    Je suis venue rencontrer les représentants et libraires du Québec. D'année en année, une véritable amitié s'est nouée avec certains libraires et c'est un réel plaisir de les retrouver durant quelques jours. Leurs précieux conseils sont toujours les bienvenus.


    Je discute longuement avec Billy des nouveautés, avec Jacques Côté de son dernier roman qui vient de paraître, je fais la connaissance de Morgane que je connais virtuellement depuis plusieurs années et que je rencontre enfin. Dominique et Ariane sont là bien sûr. Je discute aussi avec Rodney St Eloi qui représente la maison d'édition Mémoire d'Encrier.
    Un monde impressionnant se presse maintenant sur le stand et je décide d'aller faire un tour avec Marc, le collègue qui m'accompagne. Nous déambulons dans les allées, découvrant d'autres littératures et maisons d'édition : Luce Wilquin, Lilys, Weyrich, Livr'S, Ker et Kennes. Je croise Nathalie, Sophie, Lili, Stéphane... tous sur des charbons ardents en ces premières heures de foire. 

    Mais il est déjà 22h et il est temps de rentrer.

    Samedi, la journée commence par une conférence intitulée "Lire pour réussir, un enjeu de société". Intéressante en soi, elle a vite enfoncé des portes ouvertes. On nous reparle des difficultés de lecture des enfants en primaire, de l'incompétence des enseignants et de leur responsabilité dans ce constat, de l'inertie du politique... Heureusement, Virginie Tyou, Xavier Vanvaerenbergh et Xavier Bergen modèrent quelque peu ces propos. Mais la fracture semble cependant de plus en plus grande entre les acteurs de l'éducation. J'aurais certainement l'occasion de revenir sur cette rencontre.

    La présentation du recueil des œuvres de Maurice Carême, chez Espace Nord, vient ensuite mettre un peu de poésie dans cette matinée. J'y retrouve Cécile et Pascale avec joie. Même si la rencontre est brève.
    Il est temps d'aller manger, un pique-nique animé avec Anne, Mina, Nadège et Frédéric, la conversation étant évidemment tournée vers nos achats, nos coups de cœur et nos rencontres à venir.

    Il est déjà l'heure d'assister à la rencontre entre Asli Erdogan et Tahar Ben Jelloun sur le thème de l'écriture pour résister et témoigner, quelque peu gâchée par la médiocrité de la traduction. Heureusement, l'anglais d'Asli Erdogan est compréhensible et ses interventions bien plus riches que les traductions faites.

    La journée se termine avec l'entretien d'Olivier Guez venu nous parler de l'Europe, de son influence sur la littérature, sur ses écrits et sur l'idée européenne mise à mal en ces temps troublés.

    La soirée débute à la librairie Tulitu, autour d'un verre, en compagnie de la délégation québécoise, libraires et auteurs confondus. Une précieuse opportunité d'échanger plus librement loin de la foule et de faire plus ample connaissance. 
    Elle s'est achevée au restaurant en compagnie de Fabienne et Denis, venus de Normandie pour la Foire, et avec qui nous avons passé une excellente soirée.

     

    Dimanche, j'étais invitée à un petit-déjeuner organisé par les éditions Mémoire d'Encrier et Rodney St Eloi. Ce fut l'occasion d'entendre parler de la collection et de ses auteurs et d'en rencontrer certains. J'y reviendrai dans un billet spécial.
    Pendant que mon mari assistait au spectacle de Pierre Kroll, je suis allée saluer les auteures des éditions Luce Wilquin que je retrouve toujours avec grand plaisir. 
    A 13h, la foule devenant trop dense pour moi, j'ai quitté la foire pour rentrer me plonger dans les achats du week-end. Quelques beaux choix dont je vous parlerai très vite.

    Ainsi se termine cette 49e Foire du Livre.
    Bilan plus que satisfaisant sur le plan des rencontres et de la chaleur humaine. Mitigé quant aux propositions de conférences que j'ai trouvées moins riches cette année. 
    Vivement la 50e !

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Février à 21:45

    Tu y passes deux jours, toi ! Apparemment, c'est riche en rencontres ! 

    Moi, je n'y vais pas. Pas la peine d'encore augmenter ma PAL ! 

    Bon mercredi. 

    2
    Mardi 27 Février à 21:50
    Anne (desmotsetdesno

    Malgré tes réserves, tu as vécu une chouette Foire ! Contente de t'avoir revue à cette occasion.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jacqueline
    Mercredi 28 Février à 08:48
    Merci pour cette petite visite virtuelle que j'ai suivie avec plaisir ...
    4
    Mercredi 28 Février à 19:23

    J'ai assisté à une conférence vendredi matin, sur la bd comme outil pédagogique et j'ai été très intéressée par cela.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :