• L'été des pas perdus, Rachel HAUSFATER

    L'été des pas perdus, Rachel HAUSFATERMadeleine a un grand-père dont elle est très proche. Mais depuis quelque temps, il change, il oublie les choses ; pour lui, passé et présent se confondent. Le temps d’un été, Madeleine et lui vont cheminer ensemble.

    Mon avis :

    Ce court roman de 112 pages est un petit bijou de tendresse et d’émotion.
    Comment réagir quand on est une jeune ado, que son grand-père est le centre de l’univers - les parents étant quasi inexistants - et que l’on se rend compte qu’il commence lentement à perdre la mémoire ? Madeleine va être confrontée à cette dure réalité qu’est la maladie d’Alzeihmer (même si celle-ci n’est jamais citée).
    Parti en vacances en Normandie, sur les traces de son enfance, Gramps semble détendu et heureux de ce retour aux sources. Il raconte ses souvenirs à Madeleine et notamment la soirée du Débarquement. Périodes de lucidité et d’absence s’enchainent sans crier gare, de plus en plus fréquemment, et la jeune fille a bien du mal à trouver les bons mots, l’attitude rassurante alors qu’elle-même est complètement perdue. N’est-ce pas un poids trop lourd à porter pour une ado ?

    J’ai aimé les moments de complicité vécus par Madeleine et son grand-père quand tout va bien, leur tendresse, la transmission des souvenirs... et la maturité exceptionnelle de cette jeune fille qui trouve les mots qui rassurent lors des crises. La description des situations est d’une grande sensibilité ; sans forcer le trait l’auteure parvient à dépeindre avec justesse la complexité de cette maladie et les difficultés qu’elle entraine pour les proches. On peut cependant se demander si la situation est bien crédible vu le jeune âge de Madeleine.

    Cela reste cependant un bon roman, d’une vraie sensibilité, idéal pour permettre aux jeunes d’une dizaine d’années d’appréhender cette maladie et ses ravages.

    Merci aux édition Flammarion pour ce roman paru dans la collection Tribal.

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Mai 2015 à 18:23
    Anne (desmotsetdesno

    Cela me fait penser à Premier chagrin, d'Eva Kavian, où l'héroïne fait aussi preuve d'une (peut-être trop) grande maturité. Mais aussi une belle relation entre une ado et une personne âgée malade.

    2
    Dimanche 17 Mai 2015 à 19:40

    Oui, c'est vrai. J'avais aussi beaucoup aimé ce roman d'Eva Kavian.

    3
    Dimanche 17 Mai 2015 à 21:41

    Je ne connais pas mais je suis sûr que j'aimerais. Je retiens. Le titre me plait bien.

    Bonne semaine. 

    4
    somaja
    Mardi 19 Mai 2015 à 21:25
    somaja

    J'aime beaucoup cette auteure. Je ne connais pas ce petit roman , je note.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :