• L'homme idéal existe. Il est Québécois. Diane DUCRET

    L'homme idéal existe. Il est Québécois. Diane DUCRETBonne nouvelle : l’'homme idéal existe !
    Il ne parle pas : il jase. Il n
    ’'embrasse pas : il frenche.
    Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle.
    Vous l
    ’'aurez deviné : il est Québécois.
    Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant.
    L
    ’'homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

    Mon avis :

    Je crois que je vieillis. Je ne ris plus des mêmes choses qu’avant.

    Ce livre m’a plu de suite à cause de son titre. Amoureuse du Québec et de ses habitants si charmants, je ne pouvais qu’être d’accord. Pourtant à la lecture, j’ai été moins emballée.

    L’histoire est légère et on passe un agréable moment notamment en raison du comique de situation du aux dialogues. Au début, en tout cas. Mais l’accumulation de clichés fait rester le récit en surface tout en le rendant caricatural au possible et l’héroïne en devient vite extrêmement agaçante. Elle a des attentes tellement pointues et des codes de séduction si ridicules qu’elle est incapable de profiter de l’instant présent. Toujours en train d’analyser chaque situation au travers de sa propre grille d’évaluation, elle ne peut rentrer dans l’univers de l’autre sans le juger, le critiquer et à la longue, c’est lourd. De plus, ses exigences envers les hommes sont énormes alors qu’elle ne donne pas grand-chose en retour.

    J’ai aimé certaines situations cocasses, les incompréhensions entre elle et lui, la gentillesse et la patience de cet homme et les expressions québécoises savoureuses qui parsèment le récit.

    Je n’ai pas aimé la répétition de situations loufoques, les incompréhensions un peu lourdes entre Française et Québécois, l’égoïsme de cette jeune femme et les expressions québécoises prises au pied de la lettre. Une fois ou deux c’est drôle ensuite cela perd tout son charme.

    J’ai souri plusieurs fois, je n’ai jamais franchement ri et je pense que ce récit ne me laissera pas un souvenir impérissable. Mais il dépeint les hommes québécois avec tendresse et respect, à la fois séducteurs et galants et j’ai beaucoup aimé ça.

    «Pour une fois qu’il peut se montrer séducteur ou galant sans se faire traiter de macho paternaliste» J

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 10:42

    et oui, on évolue sur notre façon de rire ! Ma fille est fans du Québec, je le note pour elle

    2
    Misstrip
    Jeudi 7 Janvier 2016 à 22:25

    On s'en tiendra au titre, donc...

     

      • Vendredi 8 Janvier 2016 à 21:21

        Oui tout-à-fait. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :