• L'inconnue de la Seine, Guillaume MUSSO

    L'inconnue de la Seine, Guillaume MUSSOPar une nuit brumeuse de décembre, une jeune femme est repêchée dans la Seine au niveau du Pont-Neuf. Nue, amnésique, mais vivante. Très agitée, elle est conduite à l’infirmerie de la préfecture de police de Paris… d’où elle s’échappe au bout de quelques heures.
    Les analyse ADN et les photos révèlent son identité : il s’agit de la célèbre pianiste Milena Bergman. Mais c’est impossible car Milena est morte dans un crash d’avion il y a plus d’un an.

    Raphaël, son ancien fiancé, et Roxane, une flic fragilisée par sa récente mise au placard, se prennent de passion pour cette enquête, bien décidés à éclaircir ce mystère.

     

    Mon avis :

     

    Je ne suis pas une inconditionnelle de Guillaume Musso mais j’avoue avoir été agréablement surprise par ce récit. Il m’a fait passer un bon moment.

    Inspiré d’un fait divers du 19e siècle dont nombre d’écrivains et de poètes ont parlé (Aragon, Proust, Rilke…) ce roman est une enquête qui se déroule aujourd’hui dans les milieux artistiques. Se pourrait-il que l’inconnue repêchée dans la Seine en plein hiver soit la célèbre pianiste Milena Bergman décédée dans le crash du vol Buenos Aires-Paris un an plus tôt ? Aurait-on trop vite identifié le corps à l’époque ?

     

    Mise sur la touche par son supérieur, Roxane Montchrestien, tenace et impulsive capitaine de la BNRF, décide de mener l’enquête en toute discrétion et… en dehors des clous.

    Musso revient au polar et sait y faire pour tenir son lecteur en haleine. Il distille avec parcimonie suspens, indices, rebondissements agrémentés d’un zest de surnaturel.

    L’auteur nous emmène au fil de l’enquête dans le petit monde du théâtre, des intermittents du spectacle, nous immerge dans la mythologie grecque, décrit le Paris interlope et dénonce les conflits entre services policiers et le manque de soutien et de solidarité au sein des brigades. Quand un grain de sable survient, c’est chacun pour soi et les liens noués au travail sont vite oubliés. Il nous ballade également au cœur de la capitale et n’hésite pas à dénoncer ses travers, à critiquer la mairie ou les bobos parisiens.

    L’ouvrage est agrémenté de photos, de documents propres à l’enquête et de coupures de presse. Cela donne un caractère authentique à cette fiction et permet de visualiser certains éléments décrits.

     

    L’histoire est prenante, bien ficelée et donne envie de connaitre le dénouement. Ce roman de 415 pages se lit donc rapidement. La fin me laisse cependant dubitative. Une suite est-elle prévue ? Retrouvera-t-on la capitaine Montchrestien dans d’autres aventures ?

    Merci aux Editions Calmann Levy pour cet envoi.



    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Lundi 27 Septembre à 14:11
    Je note pour mon fils....fan de Musso depuis ses débuts....
      • Lundi 27 Septembre à 20:47

        Je l'ignorais. Je ne suis pas fan. Mais il n'est pas si mal.

    2
    Lundi 27 Septembre à 20:10

    Je ne savais pas que Musso avait sorti un nouveau roman. Je l'ai vu et pris en mains ce matin chez Club. J'ai lu la 4e de couverture. Je le lirai, mais dans un an environ, quand il sortira en poche...

    Bonne semaine. 

      • Lundi 27 Septembre à 20:48

        Je te comprends. Si je ne l'avais pas reçu, j'aurais sans doute attendu le poche aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :