• La décision, Isabelle PANDAZOPOULOS

    La décision, Isabelle PANDAZOPOULOSUn matin, Louise, excellente élève de Terminale S, a un malaise en plein cours de math. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d'un enfant dont elle ne savait rien, qu'elle n'a pas attendu encore moins désiré. Assaillie de questions, Louise, la jeune fille sans histoire croit devenir folle. Pourtant l'évidence est là : ce bébé de 3,3 kg, son fils. Comment l'accepter ? Soutenue par sa famille, ses amis et les professionnels qui l'entourent, Louise va découvrir la vérité et réapprendre à vivre.
    Pour son deuxième roman, Isabelle Pandazopoulos, révélée par le succès de On s'est juste embrassés, ose aborder avec infiniment de délicatesse un sujet dérangeant et mal connu.

    Mon avis :

    Il m’est difficile de trouver les mots justes pour parler de ce récit qui m’a fait passer par de multiples émotions. De l’agacement à la révolte en passant par l’empathie, la colère, la compassion… j’ai ressenti toute une gamme de sentiments divergents.

    Et c’est là toute la force de l’écriture d’Isabelle Pandazopoulos. En nous proposant un récit choral, elle nous plonge dans les pensées intimes de tous les protagonistes. Nous ne sommes pas seulement confrontés à Louise. Nous entrons tour à tour dans la peau de ses amis, de ses parents, des médecins, infirmières et psychologues qui l’entourent. Leurs réactions, leurs paroles nous apaisent ou nous révoltent, emportent notre assentiment ou notre colère et ce, jusqu’aux dernières lignes du récit.

    Au-delà de l’histoire, des zones d’ombre que Louise cherche à combler, de l’enquête menée pour comprendre, c’est la richesse psychologique des personnages et la justesse des échanges que je retiendrai. On sent que l’auteure s’est immergée dans un centre maternel pour appréhender de l’intérieur l’univers des mères adolescentes. Le ton est juste, cohérent, sans fausse note. Rien n'est laissé au hasard. Même pas le nom du lycée de Louise, Olympe de Gouges.

    C'est un livre bouleversant, poignant, même s’il ne tire pas des larmes. Il a fait écho en moi et vu mon âge, je me suis glissée successivement dans la peau de Louise, de sa mère ou des éducatrices. Et je me suis surprise à penser et réagir de manière différente, ce qui m’a aussi interpellée.

    Bien sûr, le déni de grossesse est au centre de l’histoire. Mais elle nous parle aussi de la maternité, de son choix ou de son refus, de notre capacité à être mère, de l’instinct maternel -existe-t-il vraiment ? Elle nous parle aussi de tous les bouleversements qu’implique une naissance.

    Une formidable leçon de vie, un sujet grave très bien traité, un roman qui force à réfléchir et qui peut être lu par les garçons comme les filles, chacun ayant un rôle à jouer dans une relation amoureuse.

    A lire, avant que…

    Découvrir l'avis de Noukette

     

     La décision, Isabelle PANDAZOPOULOS

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Avril 2013 à 10:18

    Un récit touchant, effectivement...

    2
    Jacqueline H
    Samedi 20 Avril 2013 à 14:54

    J'ai aussi apprécié ce roman ... que je n'aurais pas hésité à proposer à mes élèves ...

    3
    Lundi 22 Avril 2013 à 21:23
    Anne (desmotsetdesno

    Je note, je note, je note... :)

    4
    Mardi 23 Avril 2013 à 09:00

    Un sujet brulant... Le déni de grossesse, pour moi, est vraiment incroyable. Comment le corps peut-îl cacher qu'il contient un enfant?

    PS C'est quoi un roman choral? 

    5
    Mardi 23 Avril 2013 à 16:20

    Un roman choral ou polyphonique donne tour à tour la parole aux divers personnages. Tu as ainsi plusieurs points de vue.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Mercredi 24 Avril 2013 à 22:03
    Le boudoir de Mélo

    J' ai trouvé ce roman touchant, intéressant et utile et comme tu l'évoques il est à faire découvrir au filles mais aussi aux garçons parce que c'est une histoire qui les concerne aussi.

    7
    Jeudi 25 Avril 2013 à 00:34
    Noukette76

    Quelle claque ce roman ! Je ne m'en remets pas !

    8
    Jeudi 25 Avril 2013 à 15:35

    Oui, cela n'arrive pas souvent qu'un roman jeunesse me remue ainsi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :