• La maison des miroirs, John CONNOLLY

    La maison des miroirs, John CONNOLLYQuelques meubles minables. Une odeur infecte. Aux murs, des miroirs, et encore des miroirs. Ici, il y a vingt ans, John Grady a tué quatre enfants. Ce n’est plus une maison, c’est un tombeau.
    Et quelque chose y demeure, qui ne demande qu’à ressurgir. Chargé de surveiller cet endroit sinistre, Charlie Parker scrute les ombres... Il n’est pas seul : dehors, un homme étrange attend de recouvrir une dette. Le « Collectionneur ».
    Et si le pire était à chercher de l’autre côté des miroirs ?
     

    Mon avis :

    Je découvre l’auteur irlandais John Connolly à travers ce court roman. Publié une première fois dans un recueil de nouvelles en 2003, il est ressorti chez Pocket, seul.
    « La maison des miroirs » met en scène Charlie Parker, le héros récurrent de l’auteur. Ce roman policier commence de manière classique : un tueur d’enfants est repéré lors d’un kidnapping et son arrestation permet de sauver une vie. Puis, au fil des pages, le fantastique s’installe et l’enquête de Charlie Parker avance sur un fil tendu entre les deux genres. 
    Pour moi qui ne connais pas l’auteur et son héros, je me suis rendu compte qu’il me manquait des éléments pour comprendre certaines allusions. On sent que le héros a un passé et y fait référence. Mais franchement, cela ne gêne en rien pour la compréhension de ce petit roman. Au contraire, cela m’a donné envie de découvrir son histoire. La préface où l’auteur présente son personnage et son travail d’écrivain aide aussi à la compréhension.
     

    Pour en revenir au roman, il est rapidement évident que la maison est le personnage central de l’histoire. Le détective va devoir l’apprivoiser, la cerner pour comprendre son secret. Il devra déployer tout son talent pour y parvenir et même faire appels à ses relations. Une enquête difficile donc qui aura une issue inattendue. 

     

    J’ai apprécié le style de Connolly et ses personnages bien campés. Même s’il les décrit peu (puisqu’on est censé les connaitre) on comprend les fêlures de Charlie, ses espoirs et ses peurs ou ses liens avec Angel et Louis. L’irruption du fantastique dans ce thriller m’a aussi séduite. Un fantastique maîtrisé qui sort des sentiers battus. Ni monstre, ni vampires mais un univers inquiétant et mystérieux à l’instar de l’étrange Collectionneur. J'aurais par contre aimé une histoire un peu plus longue, plus développée car il reste des zones d'ombre.

    Reste un récit agréable et un premier contact avec Charlie Parker qui ne sera pas le dernier.

    La maison des miroirs, John CONNOLLYLa maison des miroirs, John CONNOLLY

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Décembre 2014 à 10:44

    Hmmm en voilà un qui pourrait m'intéresser ! Le titre et ton résumé me semblent bien alléchants en tous les cas. Bon week-end.

    2
    Samedi 27 Décembre 2014 à 11:28
    Anne (desmotsetdesno

    Le bonheur de découvrir de nouvelles séries policières !

    3
    Samedi 27 Décembre 2014 à 12:33

    C'est tout à fait ça ! smile

    4
    Lundi 29 Décembre 2014 à 10:37
    Alex-Mot-à-Mots

    Un auteur que j'apprécie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :