• La pâle figure, Philip KERR

    Mes lecturesSeptembre 1938. Alors que Berlin attend l'issue des pourparlers de Munich, le détective privé Bernhard Gunther est appelé par  une importante éditrice, qui subit un chantage relatif à son fils, homosexuel. Une dénonciation signifierait pour lui le camp de concentration. Au même moment, un ami policier propose à Gunther une autre mission, difficile à refuser : travailler pour les services du tout-puissant responsable nazi Heydrich, qui le lance sur la piste d'un tueur en série.

    Au fil d'un thriller qui nous conduit des cliniques psychiatriques aux coulisses du pouvoir hitlérien, l’auteur de L’Eté de cristal ressuscite l'ambiance d'une ville où s'appesantit la folie totalitaire, avec une véracité et une précision saisissantes.

     

     

    Mon avis :

     

    On retrouve ici le héros de L’Eté de Cristal deux ans plus tard. Nous sommes en 1938 et la situation politique et sociale de l’Allemagne ne fait que se dégrader. Alors que Bernie avait quitté la police au début du nazisme, dégouté par les méthodes et la pensée unique qui s’installaient, il est contraint d’y revenir pour traquer un violeur et tueur en série. Ayant jadis connu son heure de gloire avec le même genre d’affaire, il semble être la personne idéale pour débusquer l’assassin. Même si sa liberté de pensée et d’action ne plaisent pas à beaucoup.

    Ce retour dans les forces de l’ordre est l’occasion de découvrir la police allemande de l’époque de l’intérieur. Rien de très réjouissant, on s’en doute. Heureusement, l’humour cynique de Bernie nous permettra parfois de relativiser.

    Outre les brutalités et la corruption, ce roman décrit aussi les luttes de pouvoir au sein du parti d’Hitler et nous amène à nous demander comment un tel système a pu dominer le pays et le monde aussi longtemps.

    Enfin, le côté polar est plus présent que dans le premier roman et l’intrigue nous tient en haleine jusqu’à la fin.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Mercredi 20 Mars 2013 à 17:11

    Je n'avais pas été emballée par "L'Eté de Cristal" mais je suis plongée dans  "La Pâle Figure" et là, je suis "accrochée" ....:-)

    2
    Mercredi 20 Mars 2013 à 19:26

    Ha, je suis contente. J'ai vraiment aimé cette série. Mais j'avoue que les faits sont durs et l'ambiance aussi. Je comprends qu'on n'adhère pas forcément.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :