• Last Call, Lanto ONIRINA & Rémy GARCIA

    Last Call, Lanto ONIRINA & Rémy GARCIAÉric se mit à naviguer dans les menus du téléphone pour tenter de trouver une information sur son propriétaire. Aucun appel navait été émis ou reçu. Facebook était installé. Lécran familier du réseau social safficha. Il consulta le profil de la personne, puis sa liste damis.
    Vide. Tout était vide.

    Mon avis :

    Voici un récit atypique, mi policier mi récit fantastique que je remercie Masse Critique et les éditions Elenya de m'avoir envoyé. 
    Malgré une mise en place un peu austère, l’histoire prend peu à peu son rythme de croisière et finit par nous happer. On a hâte alors de comprendre le fin mot de l’histoire.
    Entre Eric, victime d’hallucinations ou manipulé à son insu, et Marc, l’inspecteur qui enquête sur des suicides suspects, on se demande où les auteurs veulent nous mener. Il faudra attendre la toute fin du roman pour comprendre.

    Si l’histoire m’a plu, par son originalité, je ne peux pas dire que je me sois attachée aux personnages, trop lisses, à la psychologie trop peu détaillée. On sent ici le premier roman où les auteurs craignent d’être trop longs ou de dévier de leur ligne conductrice. C’est dommage.
    Je n’ai pas non plus été séduite par le style, bref, concis, sans description, sans mise en perspective. Ce récit manque un peu de rondeurs, si vous voyez ce que je veux dire, et de finesse de langage (Eric tituba jusqu’au canapé et resta prostré dessus.) Bof, bof. L’emploi du pronom aurait été judicieux, non ?

    Quant à l’écriture, outre des coquilles d’édition, j’ai été vraiment dérangée par l’absence de négation correcte. (Elle voyait pas l’icône. Y’a d’autres personnes qui l’ont pas vu ? Non je l’ai montré qu’à Virginie... Il a rien à voir là-dedans.) Même mon traitement de texte souligne ce manque !
    Bref, une idée originale, une intrigue qui tient en haleine mais une forme beaucoup trop pauvre qui les dessert. J’espère cependant que les auteurs persévéreront : ils ont de bonnes idées et ils ne peuvent que s’améliorer stylistiquement.

    Mise en garde : certains sites classent ce roman en jeunesse mais la crudité de certaines scènes font que je ne le donnerai pas à lire à des adolescents.

     

    Last Call, Lanto ONIRINA & Rémy GARCIA

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Asphodèle85
    Mercredi 10 Décembre 2014 à 22:31
    Asphodèle85

    Que veux-tu, nous sommes d'indécrottables "bécherelosaures" et le langage "djeun" actuel tend à supprimer ces négations paraît-il inutiles ! J'en frémis ! Si en plus il y a des coquilles, je dirais que les bonnes idées ne suffisent pas, un livre c'est un tout et ce tout doit être parfait sur la forme, après ...le fond, au lecteur d'aimer ou pas...oops

    2
    Mercredi 10 Décembre 2014 à 22:59

    Tu as raison mais je revendique d'être un "bécherelosaure" wink2 Je me bats tous les jours avec mes élèves pour qu'ils écrivent correctement alors cela me fait frémir.

    3
    Jacqueline
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 09:07

    Les "bémols" sont trop nombreux pour me donner envie ...... Je passe ...:-)

    4
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 12:34

    Les erreurs de syntaxe me dérangeraient aussi, je passe donc mon tour (enfin je reçois ta newsletter !!!). A bientôt.

    5
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 13:56
    Alex-Mot-à-Mots

    Point positif : ils ne peuvent que s'améliorer.

    6
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 21:14

    Je ne crois pas que je m'y attarderai.

    Bonne fin de semaine. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :