• Le capuchon du moine, Ellis PETERS

    Le capuchon du moine, Ellis PETERSA première vue, c’est le crime parfait. Un riche propriétaire lègue ses biens à l’abbaye de Shrewsbury en échange d’une paisible retraite… et meurt en dégustant son repas ! Quelle main criminelle a versé dans le plat quelques gouttes de poison provenant de la pharmacie de Frère Cadfael ? Les suspects ne manquent pas, à commencer par les héritiers de la victime.

     

    Mon avis :

     

    Troisième roman historique des aventures de frère Cadfael, « Le capuchon du moine » est paru en 1980. Il nous entraine au Pays de Galles, à l’abbaye de Shrewsbury où un riche donateur vient de trouver la mort. Il semblait mélancolique depuis quelques semaines et pour le remettre en forme le Père abbé lui avait fait porter une part de la perdrix qu’on venait de lui cuisiner. Circonstances douteuses, malencontreuses aussi car elles mettent à mal la surveillance du frère Cadfael, dans la pharmacie duquel on a trouvé le poison. En effet, la racine du capuchon du moine est le nom d’un onguent qui soulage les rhumatismes mais qui est aussi un poison dangereux s’il est ingéré.

    Pour couronner le tout, ne l’accuse-t-on pas de pécher quand on apprend qu’il a jadis bien connu la veuve de cet homme et s’est retrouvé seul avec elle un moment ? Mais s’il replonge bien évidemment dans ses souvenirs de jeunesse, il n’en reste pas moins un moine désormais.

    Malgré toutes ces vilénies, frère Cadfael va mener l’enquête car non seulement il est mis en cause mais un innocent, il en est sûr, est accusé et recherché.

     

    J’ai pris plaisir à retrouver ce moine enquêteur dont j’ai lu les premières aventures et que je trouve très attachant. La narration est concise et l’enquête haletante. L’époque féodale anglaise qui sert de décor est finement dépeinte et nous permet de goûter aux lois et usages de ce XIIe siècle. L’auteure s’emploie aussi à nous montrer, avec ironie, qu’un Gallois n’est pas un Anglais, et que les lois des uns ne sont pas celles des autres. Certaines toujours valides prévalent même dans certains cas.

    Tout est donc réuni pour nous faire passer un bon moment au cœur d’une intrigue qui mêlent aussi de nombreux sentiments : amour filial, amitié, jalousie, orgueil, respect de la parole donnée…

    Un récit qu’on ne lâche pas une fois entamé.

     

     Le capuchon du moine, Ellis PETERSAbbaye de Shrewsbury

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Février à 16:40
    cathnounourse

    Je n'ai pas encore tous les tomes : 21 en tout! ☺☺

    gros bisous

      • Samedi 27 Février à 18:45

        Trois seulement. Mais je compte bien lire tout.

    2
    Samedi 27 Février à 17:46
    Anne

    Qu'est-ce que j'ai aimé les enquêtes de Frère Cadfael !

    3
    Samedi 27 Février à 21:15

    Je connais très peu cette auteure. Je pense n'avoir lu qu'un seul roman d'elle.

    Bon dimanche. 

      • Dimanche 28 Février à 11:36

        J'aime beaucoup me plonger dans l'Angleterre du 12e.

    4
    Dimanche 28 Février à 09:55
    eimelle

    je ne connais pas encore cette série, ça a tout pour me plaire!

      • Dimanche 28 Février à 11:37

        Si tu aimes les polar historiques, tu apprécieras, c'est très bien construit au niveau du cadre historique.

    5
    Mardi 2 Mars à 13:59
    Alex-Mot-à-Mots

    Une série que j'avais bien aimé (avant mon blog).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :