• Le carnet rouge, Annelise HEURTIER

    Le carnet rouge, Annelise HEURTIERJe m'appelle Marie et j'ai 16 ans. Si on s'était rencontrés la semaine dernière, je me serais présentée comme une lycéenne ordinaire, vivant avec sa mère dans la banlieue de Lille. Vous m'auriez alors demandé d'où me venaient ces cheveux et ces yeux si sombres. Je vous aurais répondu que j'avais du sang népalais. Vous auriez attendu la suite. Mais je ne sais rien de mes origines, ma mère a toujours refusé d'en parler. Aujourd'hui, tout a changé. Entre les pages d'un mystérieux carnet rouge, je viens de découvrir une vérité que je n'aurais jamais pu imaginer.

    Mon avis :

    Voilà une bien jolie découverte réalisée à Montreuil. L’auteure dédicaçait son roman et était seule à sa table. Je lui ai demandé de me raconter le sujet de son livre et la tendresse avec laquelle elle m’a parlé de son héroïne m’a décidée à l’acheter.

    Ce récit initiatique place Marie, jeune lycéenne lilloise, dans une quête éperdue de ses origines. De ses aïeux, elle sait juste que sa grand-mère maternelle était Népalaise. Mais sa mère n’a jamais voulu lui en parler et elle n’en a qu’une photo jaunie, découverte dans le fond d’un tiroir. Sans doute n’aurait-elle jamais rien su, si sa grand-mère ne lui avait fait parvenir un carnet dans lequel elle lui raconte son histoire. Marie va se trouver embarquée dans le passé de son aïeule, à mille lieues de la France, dans les années cinquante. Au fil de sa lecture, coincée entre aujourd’hui et hier, Marie va grandir, mûrir, souffrir… pour obtenir enfin les réponses à ses questions.

    Captivant, ce roman à deux voix nous entraine à la découverte d’une croyance hindoue peu connue en Occident, la tradition des Kumari, qui scelle à jamais le destin de fillettes innocentes.

    Ce roman tendre et dur à la fois est merveilleusement écrit. Le ton est juste et les personnages attachants. Délicate et fine, l’écriture nous fait découvrir avec émotion une tradition ancestrale hindoue et c’est déjà une bonne raison de le lire. La fin, ouverte sur l’avenir, nous laisse fermer le livre sur une note optimiste.

    Un très beau récit à conseiller aux jeunes dès 11-12 ans.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Philippe D Profil de Philippe D
    Samedi 8 Décembre 2012 à 21:58

    Tu es bien tombée alors.µ

    Moi, j'hésite à acheter comme ça sans connaitre.

    La couverture est très belle.

    Bon dimanche. 

    2
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 21:03

    Merci pour cette belle critique ! Je suis ravie que vous ayez aimé ! 

    3
    Lundi 10 Décembre 2012 à 12:29

    j'ai lu ce livre et je l'ai trouvé passionnant, il m'a touché et j'étais ébranlée en le refermant. Ce qui arrive à sa grand mère est terrible. C'est vraiment un très beau roman.

    4
    Lundi 10 Décembre 2012 à 13:45

    Cela me touche que vous soyez passée sur mon blog, Madame Heurtier. Merci beaucoup !

    5
    somaja
    Mercredi 12 Décembre 2012 à 19:55

    Je suis passée à côté et j'ai hésité à le prendre,  ce beau billet me fait regretter de ne pas avoir succombé . Et la couverture est très jolie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :