• Le complexe du gastéropode, Catherine DESCHEPPER

    Le complexe du gastéropode, Catherine DESCHEPPERIls sont quatre. Quatre auteurs débutants sélectionnés pour une résidence d’écriture au château du comte Gédéon de Ducart d’Olise. Quatre auteurs qui espèrent entrer par la grande porte dans le carré VIP de la littérature. 

    Ils sont quatre et comme toujours, dans ces cas-là, il n’en restera qu’un…

    Alors au cœur de la résidence, les prétentions des uns se heurtent aux incompréhensions des autres, les malentendus font osciller l’histoire entre huis-clos et farce burlesque.

     

    Mon avis :

     

    Quatre auteurs en résidence ont trois semaines pour écrire, ou fortement avancer, leur deuxième ouvrage. Quand un premier récit, un premier recueil a connu un certain succès, tout le monde attend l’auteur au tournant, lecteurs comme éditeurs et critiques. La pression est plus grande que pour un premier roman. Catherine Deschepper dont c’est le deuxième roman le sait mieux que quiconque.

     

    Son deuxième roman ne ressemble en rien au premier. Elle a délibérément choisi une histoire plus rocambolesque, un ton à l’humour caustique pour nous parler des écrivains en devenir et en recherche de notoriété. D’une plume acérée, elle nous brosse le portrait de quatre candidats au succès. Certains vivent difficilement la sortie de l’anonymat suite à leur premier livre, d’autres ne rêvent que de gloire et sont prêts à tout pour y parvenir, d’autres encore sont déçus du petit monde de la littérature et se sentent incompris ou bafoués. Un tableau plus vrai que nature, finement observé, où la personnalité de chacun est exacerbée par le huis-clos de la résidence. Et la nature humaine est, on le sait, complexe et décevante.

     

    Je ne vous en dirai pas beaucoup plus car ce roman mérite d’être découvert sans être trop défloré. Il est original et empli de rebondissements à la façon d'un vaudeville et l’humour caustique y est présent jusque dans les exergues des chapitres. Mais le fond est criant de vérité et l’écriture de l’auteure alerte, vive et maîtrisée est un vrai plaisir. Ce fut pour moi un très bon moment de lecture. Et je ne peux que vous exhorter à le découvrir rapidement.

    Merci aux éditions Weyrich pour cet envoi.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Septembre à 20:57

    Un titre un peu bizarre...

    Je ne connais pas, mais d'après ce que tu en dis, je pense que ce livre me plairait. Le sujet me parle en tout cas. 

    Merci pour la découverte et bonne semaine. 

      • Dimanche 19 Septembre à 21:08

        Cette auteure belge a beaucoup de talent.

    2
    DF
    Dimanche 19 Septembre à 22:19

    J'avais lu un recueil de nouvelles de sa main... 

    ... et j'ai repéré ce roman dans la dernière sélection "Masse Critique". Autant dire que je vais le garder dans un coin de mémoire, d'autant plus après ta chronique, qui m'en donne une idée plus exacte. Merci du partage!

      • Samedi 25 Septembre à 09:50

        Avec plaisir. J'ai aimé l'originalité et l'écriture surtout.

    3
    Lundi 20 Septembre à 17:50
    Anne

    Je l'ai reçu aussi mais je dois d'abord en lire un autre avant de lui faire place (après tout, je n'ai rien demandé - quoique cela m'ait fait plaisir de le recevoir)

    4
    Mardi 21 Septembre à 14:13
    Alex-Mot-à-Mots

    Et merci à toi pour la découverte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :