• Le libraire de Sélinonte, Roberto VECCHIONI

    Mes lecturesNicolino, le narrateur, est le seul habitant de la petite ville de Sélinonte, en Sicile, à comprendre les nuances du langage. Amoureux de la belle Primula, Nicolino se demande comment aimer. Lui seul sait d'où vient la perte du langage à Sélinonte. Il était un enfant turbulent quand arriva dans la ville un libraire aussi laid qu'étrange qui organisait des lectures dans sa boutique vide. Fuguant dans la nuit pour écouter l'effrayant personnage, Nicolino retint les pages qu'il entendait. Les habitants de Sélinonte ne tardèrent pas à persécuter l'étranger, qui fut contraint de quitter la ville emportant avec lui le sens des mots.

     

    Mot avis :

     

    Un roman entre poésie et fantastique. Une allégorie. Il est difficile de trouver des repères pour parler de ce roman hors norme. L’écriture est particulièrement, la mise en page différente, alternant paragraphes et extraits d’œuvres classiques sans qu’il y ait vraiment de chapitres…

    Ce roman traite à la fois de la perte des repères culturels, du désintérêt pour la beauté de la langue et ses richesses et du rejet de la différence, de l’étranger. Les livres seraient une voie vers la tolérance, l’intelligence et l’amour d’autrui. J’adhère assez.

    J’ai beaucoup aimé ce livre, à lire deux fois : une fois pour la découverte, une seconde pour vraiment goûter à la poésie et au lyrisme qui s’en dégagent.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :