• Le rituel de l'ombre, E.GIACOMETTI, J.RAVENNE

    Le rituel de l'ombre, E.GIACOMETTI, J.RAVENNERome, mai 2005. Une archiviste du Grand Orient est assassinée lors d'une soirée à l'ambassade de France, suivant un rituel qui évoque la mort d'Hiram, fondateur légendaire de la franc-maçonnerie. A Jérusalem, un archéologue en possession d'une énigmatique pierre gravée subit un sort similaire. Le commissaire Antoine Marcas, maître maçon, et son équipière, Jade Zewinski, qui abhorre les " frères ", se trouvent confrontés aux tueurs implacables d'une confrérie nazie occulte, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie. Soixante ans après la chute du IIIe Reich, les archives des francs-maçons, dérobées par les Allemands en 1940, continuent à faire couler le sang. Mais quel secret immémorial se dissimule entre leurs pages jaunies Un secret pour lequel on tue sans scrupules...

    Mon avis :

    Œuvre de fiction, basée sur des pratiques exactes de la Franc-maçonnerie, Le rituel de l’ombre nous introduit dans cette société secrète qui fascine depuis des siècles. Le point de départ se situe à la fin du IIIe Reich, alors que les Russes viennent d’entrer dans Berlin. De jeunes SS sont chargés de convoyer hors de la ville, pour les mettre en lieu sûr, des caisses d’archives préalablement volées à diverses Loges de la Franc-maçonnerie européenne. Soixante-ans plus tard, elles vont refaire surface et faire à nouveau couler le sang.

    J’ai aimé me plonger au sein de cette société qui nous est décrite par un connaisseur ; Ravenne étant maître franc-maçon. On sent d’emblée qu’il maîtrise son sujet et ses descriptions des rites et des symboles sont très intéressantes. On a ici une vulgarisation intelligente et documentée accessible au commun des mortels même si elle ne dévoile pas tout. Elle permet en tout cas de se familiariser avec les Loges et leurs rites au fur et à mesure que l’intrigue se développe.

    Cependant, Marcas est tellement parfait dans son rôle de défenseur intègre de la Franc-maçonnerie, qu’il en devient peu objectif. Même les « affaires » et les scandales de l’époque évoqués laissent penser à un phénomène exceptionnel et rarissime, tant il semble vouloir perpétuer la vision héroïque et humaniste qu’il a de sa Société. Cette vision est pourtant contestable et à trop vouloir en faire, cela dessert le propos.

    La toile de fond historique est, elle, intéressante. Elle révèle un pan du IIIe Reich méconnu de beaucoup et des affinités des proches d’Hitler avec l’ésotérisme et les pratiques franc-maçonnes. Lisant en parallèle, le très bon ouvrage historique d’Arnaud de la Croix, j’ai retrouvé dans le roman des faits historiques avérés.

    En ce qui concerne le roman, l’intrigue tient en haleine du début à la fin grâce à un rythme soutenu et des liens fréquents entre passé et présent. Même si certains faits tombent un peu trop à pic, les rebondissements donnent envie de tourner les pages pour découvrir le fin mot de l’histoire et les éléments de fiction (le rituel de l’ombre) sont tout à fait plausibles.

    Un bilan mitigé au final. Un policier facile, qui se lit bien et donne envie de tourner les pages, mais une plaidoirie trop appuyée de l’intégrité, de l’honnêteté et de la spiritualité de la Franc-maçonnerie pour me convaincre que tout est exact.

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Avril 2013 à 21:25
    Anne (desmotsetdesno

    J'avais vu une interview des auteurs sur web-tv culture, mais cela ne m'a pas convaincue de lire ces bouquins... je vais me fier encore plus à ton avis mitigé !

    2
    Mardi 23 Avril 2013 à 08:58

    C'est un sujet qui me plait. J'ai lu ce titre il y a qq années et je ne m'en souviens pas du tout. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :