• Lèche vitrines, Sarah-Maude BEAUCHESNE

    Lèche vitrines, Sarah-Maude BEAUCHESNEBillie a déménagé à Montréal avec sa grande sœur Annette et sa mère, qui revient tout juste d’un trop long voyage. Pour ses dix-huit ans, elle veut se remettre de son premier amour et faire un peu de lèche-vitrines. Mais comment oublier Pierre et ses yeux bleu fond-de-piscine-creusée ? Billie part à la découverte de la ville et de nouveaux sentiments, qu’elle souhaite plus assumés qu’avant. Elle a envie de petites rébellions, de garçons aux cheveux de toutes les couleurs – sauf peut-être blonds – au beau milieu d’aventures urbaines. Puis, si elle aime toujours autant les frites salées et le ketchup, elle se jure de ne plus jamais boire de slush à la framboise bleue. Elle veut oublier cette saveur et réparer son cœur.

    Mon avis :

    Billie Fay traverse une période difficile. Son premier amour est parti en Australie, sa mère, absente depuis des années, rentre au bercail sans explication et elle s’en va étudier au Cegep à Montréal. Heureusement, elle rejoint ainsi ses deux meilleures amies, seule stabilité de son univers.

    Sympathique roman que celui-ci. L’auteure aborde avec humour et clairvoyance les états d’âmes d’une jeune femme de 18 ans oscillant entre adolescence et âge adulte. En pleine mutation émotionnelle, elle réagit tour à tour avec naïveté, légèreté ou sérieux. Elle voudrait être amoureuse, retrouver Pierre ou l'oublier avec un garçon dont elle serait plus amoureuse. Elle aime tout et son contraire : l'amour et la liberté, l'amitié et l'indépendance, la famille et la solitude... Les situations décrites sont intemporelles et très réalistes. On reconnait facilement l’âge ingrat et ses soubresauts auxquels nous avons toutes été soumises. C’est le genre de roman que j’aurais aimé lire étant ado.

    J’ai appris après lecture qu’il s’agissait du deuxième roman des aventures de Billie Fay. Mais bien que je n’aie pas lu le premier, j’ai apprécié et pris plaisir à découvrir celui-ci. Mais si vous voulez connaitre l’évolution de la personnalité de Billie, mieux vaut lire auparavant « Cœur de slush ».

    J’ai aimé l’écriture de Sarah-Maude Beauchesne, vive et proche du langage oral, drôle ou émouvante selon les circonstances. Les descriptions précises sans être pesantes, l’humeur des personnages, les petites chicanes entre sœurs, les tensions mère-fille... tout est finement observé. On prend un réel plaisir à parcourir cette histoire.
    Les éditions Kennes ont pris le parti de garder le roman dans sa version français teintée de québécois et je ne peux que l’approuver. Le lexique en fin d’ouvrage permet de comprendre les expressions que l’on ne connaitrait pas mais les quelques québécismes qui parsèment le texte ne sont vraiment pas un obstacle à la compréhension. Pour moi, ils agrémentent même le roman, lui gardant son aspect authentique.

    Un sympathique roman jeunesse qui plaira sans nul doute aux adolescentes.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :