• Les filles de Caleb, Arlette COUSTURE

    Les filles de Caleb, Arlette COUSTUREEmilie Bordeleau est une jeune fille forte et déterminée, institutrice dans une humble école de rang de Saint Tite. A travers la triologie « Les filles de Caleb » nous suivons son destin de 1892 à 1946.
    Dans ce premier tome « Le chant du coq », Emilie s’éprend d’un de ses élèves Ovila Pronovost, à qui elle unira sa vie, pour le meilleur et pour le pire.
    Un amour passionné et tumultueux, rythmé par les absences d’Ovila et les naissances qui ponctuent chaque retrouvailles.

    Mon avis :

    1991. J’effectue mon deuxième voyage au Canada à la découverte du Québec. Le roman d’Arlette Cousture est un best seller là-bas. Les deux premiers tomes sont parus « Le chant du coq » et « Le cri de l’oie blanche » et une série télé en a été tirée, diffusée en 90 et 91. Le succès est tel que le village où la série a été tournée est devenu un lieu de tourisme que nous visitons par curiosité. L’occasion est trop bonne, j’achète les deux tomes et me plonge de suite dans la lecture de cette saga. Un an plus tard, la série passera sur nos écrans européens.

    Cette saga me fait découvrir la vie des Québécois au 19e et 20e siècle, la dure vie des campagnes, l’isolement, les coureurs des bois, les pourvoiries et bien d’autres aspects qui me donneront le goût de la littérature québécoise.

    Une histoire d’amour mouvementée, une histoire de famille sur plusieurs générations mais surtout une héroïne fascinante, issue d’une famille nombreuse, passionnée par son métier, la vie et son mari Ovila. Emilie, c’est le portrait d’une femme forte, en avance sur son époque, prête à défier les regards des autres, les convenances, l’adversité pour faire vivre sa famille, affronter les faiblesses de son mari et faire de ses enfants des adultes responsables.

    L’écriture de l’auteure est enlevée, rythmée sans temps mort, la partie historique richement documentée et la saga sociale très intéressante.

    Une bonne série qui s’achève avec le tome 3, « L’abandon de la mésange » paru en 2006.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Septembre 2014 à 21:12

    Encore rien lu de québécois. 

    Repose-toi bien ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :