• Les lumières de Tyr, J.SAFFIEDDINE et X.JIMENEZ

    Les lumières de Tyr, J.SAFFIEDDINE et X.JIMENEZDans le sud du Liban, en 1985, les conséquences d'une guerre civile encore toute proche, rendent la vie de tous intenable. Les coupures de courant incessantes plongent les villes dans l'obscurité et la chaleur.
    Tyr, grande ville du Sud, souffre tout particulièrement de la situation. Même si les Libanais ont organisé un système d'électricité parallèle, toutes les nuits, ils devront réenclencher leur moteur d'appoint pour ne pas rester dans le noir. À l'initiative de deux frères, Mustapha et Mohamed, quelques jeunes enfants, inconscients du danger, vont former une ligue de justiciers et courir les rues, la nuit, pour rendre à la ville son souffle et ses lumières...

    Mon avis :

    Avec beaucoup de générosité et de naïveté, Mustapha et Mohamed vont chercher à rendre espoir et joie à la population de leur quartier dont les nerfs sont mis à rudes épreuves toutes les nuits. Organisant un petit commando de super héros, ils parcourent les rues, parfois au péril de leur vie, pour enclencher les interrupteurs et assurer un sommeil réparateur à leurs voisins et amis. Malgré eux, ils provoqueront la décision précipitée de leurs parents de les envoyer hors du Liban pour les mettre en sécurité.

    Les rêves héroïques de ces enfants sont l’occasion pour le scénariste de montrer le conflit libanais autrement et avec plus de densité. Il aborde par exemple l’horreur des jouets piégés parachutés lors des bombardements et qui explosent dans les mains des enfants, le stress moral qui mine les hommes les plus résistants, la dispersion des familles… Mais la gentillesse et l’optimisme de ces enfants rendent la lecture énergisante. Même dans les pires moments, il faut garder l’espoir. Une belle leçon de vie.

    J’ai aimé le noir et blanc des dessins qui apportent une profondeur au récit en mettant en exergue la gravité de la situation. Mais je regrette, malgré des visages très expressifs, le manque de finesse et de précision dans les traits et les décors, souvent minimalistes.

    Un album à découvrir pour mieux appréhender ce conflit libanais et à mettre en perspective avec « Valse avec Bachir » qui nous présentait la Guerre du Liban du point de vue israélien.

    Merci beaucoup à Masse critique de Babelio de m’avoir donné l’occasion de découvrir ce beau récit.

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    didi8
    Mardi 8 Janvier 2013 à 11:55

    Voici une BD qui me tente. j'ame les romans graphiques intelligents et historiques. Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :