• Little Bird, Craig JOHNSON

    Little Bird, Craig JOHNSONAprès vingt-quatre années au bureau du shérif du comté d'Absaroka, Walt Longmire aspire à finir sa carrière en paix. Ses espoirs s'envolent quand on découvre le corps de Cody Pritchard près de la réserve cheyenne. Deux ans auparavant, Cody avait été un des quatre adolescents condamnés avec sursis pour le viol d'une jeune Indienne, un jugement qui avait avivé les tensions entre les deux communautés. Aujourd'hui, il semble que quelqu'un cherche à venger la jeune fille. Alors que se prépare un violent blizzard, Walt devra parcourir les vastes étendues du Wyoming sur la piste d'un assassin déterminé.

    Mon avis :

    Avec « Little Bird » je découvre la plume de Craig Johnson et son univers.

    Au cœur des hautes plaines ondoyantes du Wyoming, dans une bourgade paumée, plutôt paisible, un cadavre est découvert. Dès le départ, le shérif Walt, un ancien combattant du Vietnam, est persuadé qu’il ne s’agit pas d’un accident de chasse. Reste à trouver le coupable ou plutôt à éliminer les suspects potentiels car le mort n’avait pas que des amis. Des dizaines de personnes ne se cachent d’ailleurs pas pour avouer qu’elles ne regretteront pas Cody, ado qui a échappé à la prison après le viol d’une enfant indienne, deux ans auparavant. Cela sent la vengeance.

    Ce roman est le premier traduit en français (par Sophie Aslanides) et paru chez nous en 2009. Ex prof d’université, ex flic, Craig Johnson nous offre une plongée au cœur des territoires indiens du nord des Etats-Unis, accaparés par les Blancs au fil des guerres et des conquêtes. Là où Indiens et Blancs vivent maintenant en bonne intelligence, se tolérant sans toujours s’apprécier.

    Cette histoire qui concerne de près les deux communautés permet à Craig Johnson de nous narrer leurs relations et le mode de vie dans cette région sauvage où les hommes sont très attachés à la nature. Les superstitions y demeurent vivaces et quelques légendes indiennes font encore frémir les Blancs même s’ils s’en défendent. Le regard que porte l’auteur sur cette communauté cheyenne est d’une grande humanité et d’un réel respect. J’ai beaucoup aimé ce Wyoming rude et beau qu’il nous décrit.

    J’ai découvert l’auteur lors de sa venue en avril dernier au « Boulevard du Polar » de Bruxelles et je l’ai trouvé authentique. Je le connaissais de nom mais n’avais encore jamais rien lu de lui. Si l’histoire est une enquête classique et complexe suite à un meurtre, j’ai aimé la manière dont il la raconte, l’atmosphère dans laquelle il nous plonge et les personnages atypiques et attachants qu’il nous propose. Que ce soit le shérif Walt Longmire, son ami cheyenne Henry Standing Bear, sa collègue Vic, son amie indienne Vonnie, son ex collègue Lonnie ou encore Dorothy qui tient le café du patelin où Walt aime à déjeuner, tous ont une importance indéniable dans le déroulement, l’ambiance et l’avancée de l’affaire. Les relations que Walt a nouées avec chacun d’eux permettent des échanges drôles ou légers qui nous sortent de la tension de l’enquête, même dans les pires situations. J’ai apprécié l’authenticité de ce roman et l’univers de l’auteur. Un excellent moment de lecture !

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Août à 18:24
    Anne

    A mon programme cet été aussi... Je publierai mon billet en septembre, pour le Mois américain.

      • Mercredi 8 Août à 19:31

        Hâte de te lire.

    2
    Lundi 6 Août à 20:52

    J'aime bien ce que fait cet auteur, j'ai certains de ses romans dans ma PAL.

      • Mercredi 8 Août à 19:32

        Je pense que j'en lirai d'autres. j'aime son univers.

    3
    Dimanche 12 Août à 13:43
    Antigone

    Tu me donnes envie d'essayer cet auteur !! Merci pour ta participation ;).

      • Dimanche 12 Août à 15:28

        Je suis sous le charme.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :