• Ne les crois pas, Sébastian FITZEK

    Ne les crois pas, Sébastian FITZEKYann May, un célèbre psychologue berlinois, est au téléphone avec Leoni, sa fiancée. La liaison est mauvaise. Pourtant il l'entend dire : « Ne les crois pas. Quoi qu'ils te disent... ne les crois pas… » Alors qu'il est encore en ligne, un policier sonne et lui annonce la mort accidentelle de Leoni, une heure plus tôt… Huit mois ont passé. Ira Samin, une psychologue de la police, a décidé d'en finir. Mais, alors qu'elle s'apprête à passer à l'acte, un de ses collègues vient la chercher pour l'emmener dans une station de radio. Un forcené s'est retranché dans un studio et menace d'abattre ses otages. Ira est chargée de conduire les négociations. Bien vite, elle comprend que Yann a tenté ce coup de poker pour retrouver Leoni, qu'il se refuse à croire morte. Et certains de ses arguments sont troublants...

     

    Mon avis :

     

    Je viens de découvrir un auteur de polar et je pense ne pas m’arrêter à ce roman. J’ai vraiment accroché à son écriture et à son style.

    Le scénario est classique : un duo de flics (ou plutôt un flic et une psychologue de la police), une situation tendue (une prise d’otage et un jeu morbide), une revendication qui pose question et une course contre la montre pour sauver un maximum de vies. Mais la force de Sébastian Fitzek est de tenir le lecteur en haleine avec des révélations livrées avec parcimonie et des rebondissements qui arrivent chaque fois qu’on croit avoir compris. Manipulations, faux-semblants, trahisons et jeux d’influence amènent le lecteur à échafauder sans cesse de nouvelles hypothèses et le tiennent en haleine jusqu’à la dernière ligne.

    Certes, l’intrigue a un côté un peu hollywoodien (je veux bien parier qu’un film devrait suivre rapidement), les clichés sont malgré tout nombreux, mais ne boudons pas notre plaisir, c’est finement mené et l’écriture vive de l’auteur nous empêche de déposer le livre, une fois entamé.

    L’idéal pour meubler un long trajet en train et plus encore quand celui-ci mène à Berlin, où se déroule l’histoire.

      

    Un roman de plus à ajouter au challenge sur Berlin ainsi qu'à celui "Voisins-Voisines" en littérature allemande.

      

     

    Ne les crois pas, Sébastian FITZEK Ne les crois pas, Sébastian FITZEK

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Mardi 10 Juillet 2012 à 10:43

    J'ai bien aimé ce thriller ... mais, pour moi, le premier de cet auteur, "Thérapie", est meilleur ..... Hélas, le 3ème ("Tu ne te souviendras pas") m'a déçue ...

    2
    Mardi 10 Juillet 2012 à 11:46
    Lystig

    je dois lire "thérapie" tout bientôt.

    3
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 17:18

    Un auteur de polars qui semble plaire sur la blogosphère... je note le lien aussi !

    4
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 16:14
    Alex-Mot-à-Mots

    "Therapie" et son dernier sont encore meilleur....

    5
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 18:14

    Plusieurs m'ont dit qu'il fallait lire "Thérapie". Je vais obéir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :