• Objectif l'Eternité : La Clairstidée, Serge FRANCE

    Objectif l'Eternité : La Clairstidée, Serge FRANCELe 17 septembre 2011, Alain Tier reçoit une photo de son fils Robert disparu depuis plus de huit ans ainsi que l'annonce d'un héritage providentiel. Le même jour, à la même heure, Carla Corbota octogénaire en léthargie depuis cinquante et un ans se réveille. La mémoire de la vieille dame et les mésaventures de Tier s'entrecroisent pour les amener à côtoyer l'inconcevable. Des femmes sans mémoire, des enfants et des hommes sans âge. Des apprentis sorciers sans vergogne en quête de l'inaccessible. Une organisation aux ramifications allant jusqu'au plus haut de l'appareil de l'état. L'apparition d'une menace planétaire...

    Carla et Alain vivront vingt jours intemporels où s'opposeront les extrêmes. Le réel et le chimérique, la beauté et l'horreur, l'amour et la haine. La vie, la mort et au-delà... l'éternité.

    Mon avis :

    Quand mon Club de lecture m’a proposé de découvrir ce roman puis de rencontrer l’auteur, je me suis dit que c’était une belle occasion. Il s’agit d’un premier roman, d’un genre que je lis peu, le roman d'anticipation et d’un auteur belge qui plus est. Autant de découvertes qui me paraissaient tentantes.

    Dès les premières lignes, nous sommes plongés dans une enquête (ah, un polar, j’aime ça !).

    2012 : Alain a quitté son cabinet médical bruxellois pour lancer toutes ses forces et ses économies dans la recherche de son fils et de sa femme disparus huit ans plutôt. Il a ouvert un bureau de détective privé et cela lui permet de subvenir à ses coûteuses recherches. Un mail l’avertit qu’il hérite d’une tante jusque là inconnue à condition qu’il recherche Amélie, sa fille, disparue mystérieusement des années auparavant. Une photo jointe s’ouvre à l’écran et stupeur, il y reconnait son propre fils.

    1939 : Trois enfants hagards s’élancent dans le cimetière de Vidreres en Espagne. Ils cherchent un endroit sûr pour échapper à leurs poursuivants. Parmi eux, deux jeunes Espagnols et un petit Français. Qui sont-ils ? Qui fuient-ils ? Quel lien y a-t-il entre leur histoire et celle d’Alain ? Y en a-t-il seulement un ?

    L’intrigue démarre nous entrainant au côté d’Alain dans une quête éperdue de la vérité. Au péril de sa vie, il mettra tout en œuvre pour retrouver son fils et Amélie dont les destins sont visiblement liés. De surprise en surprise, il tissera une toile d’indices et d’informations plus complexes les unes que les autres pour prendre au piège les responsables. Impossible d’en dire plus sans dévoiler la trame du récit.

    J’ai aimé l’originalité de l’histoire qui reste cependant logique et accrocheuse d’un bout à l’autre ; le mélange des genres où le fantastique se mêle à l’anticipation et au thriller ; l’écriture fluide et rythmée qui nous fait voyager sur une période de 70 ans à travers toute l’Europe et le propos scientifique qui soutient l’intrigue.

    Par contre, la multitude des personnages aux noms parfois proches m’a quelques fois égarée - il aurait fallu que je prenne des notes – et la complexité des liens les réunissant, ou pas, également. Les faits révélés sont durs, insupportables par moment, mais tout est heureusement raconté avec pudeur et sans aucune crudité.

    Le coup de théâtre final laisse entrevoir une suite. Je la lirai car elle éclairera certainement les zones d’ombre qui subsistent dans mon esprit après la lecture de ce premier tome.

     

    Objectif l'Eternité : La Clairstidée, Serge FRANCEObjectif l'Eternité : La Clairstidée, Serge FRANCE

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jane Austen
    Mercredi 20 Mars 2013 à 10:50

    Un récit qui pourrait me plaire en raison du mélange des genres. Je le note. Je n'en avais jamais entendu parler. Merci.

    2
    Mercredi 20 Mars 2013 à 16:43
    Anne (desmotsetdesno

    Voilà un choix original pour un club de lecture ! Je l'ai noté en Voisns voisines aussi, ok ?

    3
    Mercredi 20 Mars 2013 à 19:25

    Oh, oui, Anne, j'ai oublié ce challenge-là cette fois.  Merci.

    4
    Marcuse
    Jeudi 21 Mars 2013 à 09:41

    Je ne connais pas non plus mais je note car j'aime assez l'anticipation.

    5
    Jeudi 21 Mars 2013 à 11:17
    Alex-Mot-à-Mots

    Une belle découverte, finalement.

    6
    Jeudi 21 Mars 2013 à 22:06
    Lystig

    tiens, je ne connais pas et suis tentée !!

    trouvable... sur le net....

     

    7
    Jeudi 21 Mars 2013 à 22:08

    Oui, sur Amazon et chez l'éditeur www.livredit.be et en numérique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :