• Prix littéraires : on aime, un peu, beaucoup, pas du tout...

     

    Prix littéraires : on aime, un peu, beaucoup, pas du tout...Novembre est, par tradition, le mois des prix littéraires. Les plus prestigieux des 2000 prix littéraires décernés chaque année en France (moins de 10 en Belgique) sont dévoilés ces jours-ci.

    Le Goncourt 2013, si vous l’ignorez encore, a été décerné à Pierre Lemaitre pour son roman « Au revoir là-haut », une fresque romanesque enlevée et captivante mettant en scène des rescapés de la Grande Guerre. Trop populaire pour les uns, il fait pourtant l’unanimité –ou presque- parmi les lecteurs et blogueurs qui l’ont lu dès sa sortie.
    Quant au Renaudot, attribué à Yann Moix, pour « Naissance », je n’en parlerai pas car je n’ai pu le lire jusqu’au bout, me décourageant après une cinquantaine de pages seulement.

    Me réjouissant hier de ce que le Goncourt revienne à Pierre Lemaitre, auteur que je lis depuis plusieurs années, quelle ne fut pas ma surprise de me rendre compte que certaines personnes autour de moi n’avaient jamais lu cet auteur mais n’avaient pas non plus entendu parler des sélections des différents prix de la rentrée. Si d’aucun pensent que les prix littéraires sont inutiles, désuets voire dépassés, je me dis qu’ils ont au moins le mérite de mettre en lumière des ouvrages et des auteurs, de faire parler de littérature et de faire acheter des livres ! Je ne serais pas étonnée d’entendre ces mêmes personnes, dans les semaines à venir, me dire qu’elles ont acheté « Au revoir là-haut » et même qu’elles l’ont lu !!
    Bien sûr, ces prix ont manqué et manquent de transparence. Pour qui vote-on en fait ? Un auteur ? Un roman ? Un éditeur ? Michel Tournier n’a-t-il pas parlé de « corruption sentimentale » entre les jurés et les maisons d’édition ? Et même si aujourd’hui Pierre Assouline prétend que ce n’est plus le cas et que l’on vote pour une œuvre, on peut, au vu des couronnés ces dernières années, se poser la question.

    Pour Sylvie Ducas, auteure de « La littérature à quel(s) prix ? » qui vient de sortir, « les prix littéraires sont le reflet de notre époque, qui tend à désacraliser l’écrivain et la littérature ». En effet, alors que le Goncourt a été crée par un écrivain qui y a consacré sa fortune afin de mettre à l’abri du besoin l’écrivain primé, choisi parmi une sélection comme étant le meilleur, on n’assiste plus aujourd’hui à une recherche de l’excellence mais «à une logique marchande et éditoriale qui rétrécit le pouvoir de l’écrivain devenu un produit marketing comme un autre. » Et donc aussi de la littérature dont la fonction sociale s’appauvrit.

    Alors utiles ou pas les prix littéraires ?

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Novembre 2013 à 06:53
    Cuneg

    Utile, je ne sais pas, décerné en toute légitimité, sûrement pas, mais moment incontournable de la vie littéraire française malgré tout et qu'est-ce que ça me fait plaisir que Pierre Lemaitre soit ainsi honoré ! Je le lis depuis son tout premier polar et j'aime énormément sa plume. Du coup depuis hier je suis toute contente pour lui :)

    2
    Jacqueline H
    Mardi 5 Novembre 2013 à 07:55

    Le positif : faire lire, faire vendre, faire parler des livres, découvrir des auteurs, des oeuvres.....

    Le négatif : les trafics d'influence, les raisons des choix ... donc je me "méfie" des livres élus après trop de déceptions...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    paikanne
    Mardi 5 Novembre 2013 à 08:36

    Le prix seul ne me fera pas acheter le livre ; mon choix sera, comme toujours, lié aux avis lus...

    4
    Mardi 5 Novembre 2013 à 09:05

    Cuneg, je partage ton ressenti. Je suis ravie que Lemaitre ait reçu oe Goncourt et heureuse pour lui de ce que j'ai lu sur FB. Je nai vu qu'un avis négatif parmi les lecteurs qui s'exprimaient. Les journalistes et critiques professionnels, je m'en méfie souvent et ne les lis pas tous. Ravie aussi parce que cet auteur prouve qu'un auteur de polars ("cette sous littérature" que l'intelligentsia dénigre) peut être prolifique, apprécié et capable de tout écrire avec talent.
    Sinon, les prix en soi, je m'en méfie aussi car j'ai souvent été déçue. Rien ne me fera acheter "Naissance" par exemple...

     

    5
    pascal d
    Mardi 5 Novembre 2013 à 09:20

    Utile pour booster les ventes, à l'heure où le livre a du mal à se vendre, sûrement.
    Utile pour faire parler de littérature, j'en suis moins certain. Peu de gens dans mon entourage achète un livre parce qu'il a reçu un prix. C'est le bouche à oreille qui fait lire, les conseils de l'entourage ou le sujet développé.
    Ce qui me réjouis aujourd'hui c'est qu'un auteur de "mauvais genre" a fait la nique à tous. Et son livre est très bon.
    Mais j'entendais Assouline confier qu'Arden, moins bon selon lui, n'aurait pas fait vendre malgré le prix Goncourt tandis que Lemaitre allait attirer les acheteurs en librairie. On peut donc se poser des questions sur les vraies motivations des jurés.

    6
    Mardi 5 Novembre 2013 à 11:02
    Anne (desmotsetdesno

    Je ne crois pas que les prix littéraires m'influencent dans mes propres achats. J'achèterai sûrement le Lemaître, ce n'est pas encore fait mais ce n'est pas le prix qui lui ajoute de la valeur, mêmesi je suis ravie que cet auteur ait reçu ce µGoncourt prestigieux : au moins, un roman accessible, reconnu par les lecteurs et la presse. (Je ne fais pas de différence entre les polars et les autres romans...) Cela dit, si les prix contrinuent à faire acheter des bouquins... tant mieux ! Un de mes collègues (pas prof de français) a tendance à acheter les bouqins barrés d'un bandeau rouge... (achat un peu snob...) donc ça influence les achats, c'est sûr.

    7
    Amarilly S
    Mardi 5 Novembre 2013 à 14:05

    Comme toi, je suis effarée de voir que mon entourage lit peu, même des profs. Ils font du sport, vont au cinéma mais la lecture passe après tout. Je ne crois pas qu'ils aient entendu parler du roman de Lemaitre avant hier. Mais je pense, comme toi encore , que beaucoup l'achèteront dans les prochains jours. Cela fait donc vendre.
    Je m'intéresse par curiosité aux prix littéraires mais je n'y attache beaucoup d'importance. Sauf le Goncourt des lycéens que j'aime bien. En général, les choix sont judicieux. Et le prix des lecteurs de telle ou telle catégorie aussi. Cela me parle plus que des prix décernés par des "professionnels".
    Il y a un certain snobisme dans les prix de cette rentrée. Voyez Yann Moix !! Qui l'a lu jusqu'ici ? Qui l'a aimé ? A part Beigbeder bien sûr ! Mais est-ce un gage de qualité ???

    8
    Mardi 5 Novembre 2013 à 21:36

    Je n'ai pas encore lu Lemaitre. C'est un des nombreux auteurs que je dois encore découvrir.

    Je me méfie des prix comme des livres trop médiatisés.

    Bonne fin de soirée. 

    9
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 13:52

    Moi aussi, mais celui-ci était déjà aimé des lecteurs bien avant sa sélection.

    10
    Misstrip
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 21:37

    Une raison de plus de lire le dernier Lemaitre! C'est toi qui m'a fait découvrir cet auteur à travers ton blog et j'ai adoré "Cadres noirs". Ton article sur "Aurevoir là-haut" m'a tout de suite donné envie de lire ce nouveau roman. Maintenant...le Goncourt! Il ne doit pas être mauvais!!!... Mais j'attendrais l'édition de poche...comme d'hab'. Donc, une lecture pour 2014...

     

    11
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 09:22
    faelys

    même si je ne saurais pas donner la liste complète des prix et leurs palmarès, j'essaie de suivre cette actualité et surtout d'éveiller la curiosité chez mes zélèves. je leur parle des lauréats de l'année (et on va surement acheter "Au revoir là-haut" pour le CDI, que je découvrirai en même temps), je leur raconte des histoires d'auteurs qui ont eu deux prix en utilisant un pseudo... j'aimerais qu'ils retiennent déjà que des prix littéraires existent, sans pour autant leur faire croire que tous les livres avec des bandeaux rouges sont le graal..

    12
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 11:44


    Misstrip, je pense qu'il te plaira. Tu peux aussi noter "Le quatrième mur" pour sa sortie en poche.
    Faelys, je fais de même. Et j'insiste aussi pour qu'ils ne se contentent pas des têtes de gondole et des bandeaux rouges pour choisir un livre !
    Merci de votre intervention.

    13
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 12:54

    Je me méfie des prix quels qu'ils soient, car le monde de la littérature (comme beaucoup d'autres) n'est pas toujours très transparent ni intègre. Mais je suis l'actualité littéraire et cela me permet de découvrir de nouveaux livres ou de nouveaux auteurs. Donc en gros j'adhère au principe. Bonne fin de semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :