• Mes lecturesLe rideau s'ouvre sur deux immeubles en vis-à-vis. Ces deux immeubles sont gérés par l'improbable Mr Naudet. Le jour où Max Corneloup et Eugène Fluche emménagent chacun dans leur immeuble respectif, des cartons sont endommagés, les déménageurs se battent, des bordées d'injures sont échangées... C'est le début d'une haine féroce entre les deux hommes, persuadés l'un et l'autre que l'autre l'épie. La paranoïa fera vite place à la vengeance sournoise et aux basses manoeuvres. C'est à celui qui empoisonnera le plus la vie de l'autre. Le tout sous l'oeil attentif de Madame Ladoux, concierge du 5 rue de la Doulce Belette. Le compte à rebours est lancé.

    Mon avis :

    On a l'impression d'assister à un vaudeville tout au long de l'intrigue. Des personnages entrent en scène, d'autres sortent, les portes claquent, les rebondissements se succèdent. Le ton est ironique, la dérision présente à chaque page. C'est de plus bien écrit, enlevé, agréable à lire et drôle. La fantaisie règne à tous les étages ! Une belle surprise que ce roman.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Mes lecturesIl est à peine dix-neuf heures, j'ai trois heures devant moi avant la messe. Nous sommes le soir de Noël, et je suis seul. Aucun de mes paroissiens n'a songé à m'inviter, pour partager avec sa famille le dîner de Noël. Puis-je le leur reprocher ? Cela ne leur est tout simplement pas venu à l'esprit. Le soir de Noël est un soir réservé à la famille, à l'intimité et je ne suis pas de leur famille. Je ne suis l'intime d'aucun. Pour tous, je suis mis à part, séparé. Ma famille est au loin, je la retrouverai demain - pour un goûter chez mes parents. En attendant, je suis un homme seul le soir de Noël.

    Prêtre depuis 3 ans, à l'aise dans ses baskets, Marc est le curé de 17 paroisses, dans l'Unité pastorale de Villeneuve. Il exerce son ministère sur un territoire 9450 habitants "dispersés géographiquement, sociologiquement, culturellement. Depuis qu'il m'est confié, je cherche ce qui l'unit, ce qui pourrait le réunir, explique-t-il."  Il est heureux et tout va bien pour lui, jusqu'au jour où son ami Jean-François fait entrer la tempête dans sa tête : il lui annonce qu'il quitte le sacerdoce.

    A mi chemin entre réalité et fiction, ce récit truffé d'anecdotes - où chacun peut reconnaître une situation vécue - nous permet de toucher le coeur du service et du quotidien des prêtres d'aujourd'hui. Par de sombres mois d'hiver, Marc fait le triste constat d'une vie où l'espérance fait souvent défaut, même si pour lui, elle reste une réalité. Ce qui touche c'est le ton chaleureux, humain, rude parfois, de ce témoignage. Sans complaisance sur le vieillisement des prêtres, la crise des vocations ou la position de l'Eglise, cet ouvrage sans prétention pose un certain nombre de questions essentielles. A lire, vraiment !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Jeune fille de dix-neuf, Jeanne Hébuterne rencontre Modigliani en 1917. Elle est belle, gracieuse et son visage a la pureté d'une madonne. Elle devient la muse et la vie de Modigliani. En 1920, le peintre meurt. Deux jours après Jeanne se suicide en se jetant par la fenêtre.

    Mon avis :

    Conçu comme un journal imaginaire, ce roman nous plonge dans une époque particulière - les années 20 - dans un milieu particulier - celui des artistes et des bohèmes. Cruel, amer, haletant, il nous conte le vécu fusionnel et passionnel des deux amants. Jusqu'à la descente aux enfers...

     


    1 commentaire
  • Mes lecturesJacob est un vieux monsieur de 93 ans, vivant en maison de repos. Il se bat pour ne pas être infantilisé, pris pour un sénile. Il a encore toute sa tête ! Quand un cirque vient s'installer sous les fenêtres de la maison de repos, il revoit défiler toute sa vie. Les années 30, la Dépression, la Prohibition, la mort de ses parents, l'engagement dans un cirque minable qui sillonne les USA et le Canada en train. Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor où tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités. Il revit ses amitiés, ses amours, ses coups de coeurs et ses coups de colère... L'histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde rude et violent où l'amour est un luxe que peu peuvent s'offrir. Je recommande chaudement cette lecture.

    Pin It

    6 commentaires
  • Le Vol du frelon, Ken FOLLETTPendant la 2e guerre mondiale, la vie s'écoule le plus normalement possible au Danemark qui vient d'être envahi "pacifiquement" par les Allemands. Des jeunes Danois créent un réseau de résistance "les Veilleurs de nuit" et envoient avec des moyens de fortune, les renseignements glânés en Angleterre.
    Pendant ce temps, en Angleterre, on déplore les nombreuses pertes des avions de la RAF. 50% ne rentrent pas lors des bombardements au-dessus de l'Allemagne. On dirait que quelqu'un les attend, sait qu'ils vont arriver.
    La raison de cette déroute est un mystère pour les Britanniques, jusqu'à ce qu'Harald, jeune danois de 18 ans, découvre par hasard, sur la petite île du Danemark où il habite, une mystérieuse installation qui n'est autre qu'un radar.

    Intrigue efficace, personnages attachants et bien campés, on dévore cette histoire à rebondissements afin d'en connaître rapidement le dénouement. Sans doute moins bon queLe Réseau Corneille, ce roman nous dévoile cependant un épisode moins connu de la 2e GM, à savoir l'occupation du Danemark par les Allemands.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Le Réseau Corneille, Ken FOLLETTPendant la Seconde Guerre mondiale, les services secrets britanniques ont envoyé des espionnes sur le sol français. Ken Follett s’est inspiré de ce fait de guerre véritable pour construire un roman d’espionnage palpitant…
    Après un échec de la résistance, Betty, espionne britannique responsable de l'opération, décide de retenter le coup. Cela doit absolument marcher car il s'agit de détruire le réseau de communication allemand à la veille du Débarquement. Elle va recruter 6 femmes hors du commun pour mener l'opération.

    Le rythme de ce roman est tellement soutenu qu’à aucun moment on n'a envie de le lâcher ; on a à peine le temps de récupérer d’un rebondissement qu’un autre surgit aussitôt. Et quel style fluide et agréable à lire.

    Pourrait convenir à des élèves du 3e degré.

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Treize poèmes drôles comme tout publiés dans le cadre de "La Fureur de lire". Treize petits bijoux qui m'ont beaucoup plu.

    Ludovic Flamant est Belge, né à Namur en 1978. Je ne connaissais de lui que "Chafi" un album pour enfants que possède mon fils. L'histoire d'un papa éboueur. Blessé et obligé de rester à la maison où il s'ennuie, il va recycler ce qu'il découvre dans les poubelles pour en faire des jouets, des sculptures, des objets improbables... Son fils lui soufflera alors l'idée d'en faire une exposition pour les habitants de leur quartier. Un album tendre et gai à faire découvrir aux plus petits.

    Mais Ludovic Flamant, ce sont aussi des livres pour adultes. Il me faudra les découvrir prochainement. 

    Mes lectures

    Pin It

    votre commentaire