• Rencontres québécoises

    Rencontres québécoises

    Ma semaine québécoise a commencé ce lundi.

    Accompagnée de ma libraire, je me suis rendue chez TULITU. En parallèle à la Foire du Livre, cette toute jeune librairie propose chaque soir de cette semaine, des rencontres avec des auteurs du Québec. Deux charmants québécois, passionnants et passionnés, ouvraient le feu hier : Billy Robinson, libraire en résidence chez TULITU animait la rencontre avec l’auteur et éditeur Eric Simard.

    Rencontres québécoisesRencontres québécoisesRencontres québécoises


    J’ai été agréablement surprise par cette soirée. Ne connaissant pas du tout l’œuvre d’Eric Simard, je ne savais trop à quoi m’attendre. Billy nous a d’abord présenté son dernier ouvrage « Le mouvement naturel des choses », une autofiction, comme semble les affectionner cet auteur. Son 4e roman et celui qui lui a valu le plus de réactions spontanées de ses lecteurs même si ce n’est pas celui qui a eu le plus de succès. L’histoire  a visiblement fait écho chez beaucoup qui, touchés par ses confidences, lui ont envoyé de nombreux messages.
    Nous faisons ici une incursion dans la vie de l’auteur, au cœur des années nonante. Abordant toutes les facettes de sa vie, ce journal nous parle de ses projets d’avenir, de ses amours, de sa passion pour l’écriture et pour la culture en générale. Grand consommateur culturel, il partage ses émotions à propos de ses lectures, de la musique qu’il écoute, des films et pièces de théâtre qu’il voit... Le lecteur reconstitue ainsi le portrait de l’homme qu’il est et apprend à le connaitre plus intimement. Comme il l’avouera avec beaucoup de naturel, « sans culture, il n’est rien, le reste l’intéresse peu. »

    Billy nous présentera alors ses écrits précédents, « Etre » et « Cher Emile » et cela donnera lieu à quelques confidences émouvantes à propos d’Hervé Guibert et de Pauline Julien.
    La rencontre se terminera par une présentation des coups de cœur littéraires d’Eric Simard ; des romans qu’il publie aux éditions Hamac mais aussi d’autres comme « Dans la vallée des larmes » de Patrick Autreaux, « Le jour des corneilles » de Jean-François Beauchemin ou encore « Un roman russe » d’Emmanuel Carrère.
    Fondateur des éditions Hamac dont il est le directeur depuis 5 ans, Eric Simard, qui aime visiblement ses auteurs, a signé plusieurs contrats avec des maisons d’édition belges, comme Quadrature ou Luce Wilquin. De beaux échanges d’auteurs ont ainsi eu lieu avec l’édition des romans de Geneviève Damas chez Hamac et un premier recueil de nouvelles du Québécois Daniel H. Rondeau chez Quadrature.

    Rencontres québécoisesRencontres québécoises

    La soirée se terminera de manière informelle autour d’un verre, nous permettant de discuter plus longuement avec les libraires de TULITU, Billy et Eric Simard mais aussi avec Daniel Rondeau, présent dans l’assemblée.  

    Une soirée comme je les aime, chaleureuse, simple, spontanée et passionnante.  

    Une belle semaine de rencontres en perspective.

     

    Et comme il est impossible de résister aux récits québécois, je reviens avec des achats et des cadeaux.

    Rencontres québécoises

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Février 2015 à 21:15
    Anne (Desmotsetdesno

    Tu es bien courageuse de faire ça en pleine semaine ! Si j'habitais Bruxelles j'y seras allée, je crois, celle de ce soir me tentait très fort aussi (voir Emmanuel Kherad en vrai...) Mais bon, je me contenterai de dimanche !

    2
    Mercredi 25 Février 2015 à 01:08

    Ah! Tu as rencontré Éric! Je le connais personnellement! :)  Le monde est petit! J'ai beaucoup aimé Cher Émile!

    3
    Mercredi 25 Février 2015 à 17:53

    Oui, il est charmant ! J'ai passé une belle soirée à jaser avec lui.

    4
    Misstrip
    Mercredi 25 Février 2015 à 21:23

    Hé! Tu prends déjà de l'avance sur ce week-end!...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :