• Mes lecturesInspiré de l'histoire de son propre père, Sandi Toksvig nous offre un roman sur la 2e Guerre mondiale qui a l'originalité de se dérouler au Danemark.

    Nous sommes en avril 1940. Bamse a douze ans. Les Allemands viennent d'envahir le Danemark. Pensant que le conflit sera passager, les parents de Bamse, artistes, tentent de tenir leur fils à l'écart. Mais peu à pue, les Danois vont devoir choisir leur camp. Alors que son oncle ouvre sa maison aux nazis, le frère de Bamse rallie la Résistance. Bamse, lui, voudrait participer et sauver ses amis juifs des menaces qui les guettent.

    Mon avis :

    Prisonnier dans son propre pays, comme un canari en cage, le peuple danois est contraint de chanter la gloire d'Hitler et du nazisme. Beaucoup y opposeront une résistance discrète mais implacable. L'intérêt de ce roman tient à la personnalité de ses personnages et aux questionnements qui les habitent. Peurs, audaces, contradictions... l'auteur dépeint merveilleusement bien ce qui les taraude. Comment trouver sa voie tout en préservant l'unité de la famille ?

    D'une écriture fine mais aisée, ce livre peut être apprécié par de jeunes lecteurs (12-13 ans). Par les aspects de la 2e Guerre mondiale qu'il aborde, il sera néanmoins mieux compris par de plus grands lecteurs.

     

    Yahoo! Blogmarks

    2 commentaires
  • Mes lecturesFin des années 60, un professeur d’histoire aux Etats-Unis essaie de faire comprendre à ses élèves comment les atrocités de la 2e Guerre mondiale ont pu avoir lieu. Documentaires d’époque et cours magistral laissent ses élèves incrédules face à l’inertie de la population. Il lui vient alors l’idée de tenter une expérience avec sa classe. Il va montrer à ses élèves comment l’être humain peut réagir face à la soumission à l’autorité. Très vite, l’expérience va lui échapper…

    Mon avis :

    Ce roman n’est pas à proprement parlé un roman jeunesse. Mais depuis de nombreuses années, il est donné à lire aux adolescents. Basé sur une histoire vraie, il aborde de manière assez pédagogique la soumission et le libre arbitre. D’un vocabulaire simple et d’une lecture facile, il éclaire bien mieux qu’un long discours comment le sentiment d’appartenir à une élite peut galvaniser certains. Finalement, le mal séduit toujours…

    A lire dès 14-15 ans.

     

    Yahoo! Blogmarks

    4 commentaires
  • Mes lectures" Malgré moi, je la guette derrière la porte blindée.je la déteste d'avance." Mathilde avait espéré qu'elle échapperait à une treizième fille au pair, mais ses négociations ont échoué. Il y a eu Lucinda, Betsy, Laura, Sally, Anita, Carol, Phyllis, Nelly, Cynthia, Judy, Gloria, Marcia... et voilà Elsie. Elsie est une bourrasque noire américaine. La malle qui l'accompagne est deux fois plus grosse qu'elle. Elle regarde tout le monde droit dans les yeux. " Sleep ! " annonce-t-elle. Elle se couche tout habillée et dort sans interruption pendant trois jours.

    Mais quand elle se réveille... quel choc !

     

    Mon avis :

     

    C’est le premier roman de Susie Morgenstern que j’ai lu. Je l’ai dévoré. Son style alerte, sa fraîcheur de ton, sa spontanéité et la facilité avec laquelle elle appelle un chat un chat, sans jamais choquer, m’ont donné envie de découvrir d’autres romans.  

    Je propose l’Amerloque en 2e, lorsque j’ai des filles en classe. Celles-ci préfèrent ce genre de littérature aux garçons bien que ces derniers y trouvent aussi du plaisir. Ce roman débordant d’énergie est à lire et à faire lire. Un vrai vent d’optimisme et de bonheur souffle lorsqu’on le referme !

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Mes lecturesUne jeune fille place un jour sur Internet, une photo de ses parents, sur un site qui permet de retrouver ses copains d'école. Elle est loin de se douter qu'elle vient de déclencher une véritable tempête qui va l'amener à risquer sa vie et celle de ses proches...

    Mon avis :

    Un bon thriller aux personnages attachants, une intrigue bien menée, des rebondissements mais pas trop. Un cocktail bien dosé qui donne envie de connaître le dénouement dès qu'on y a porté les lèvres. De plus, quand on parvient au bout de cette haletante intrigue, Marie-Aude Murail nous offre un bonus : un journal de création, qui relate au jour le jour le travail préparatoire du roman.

    Un livre que je conseillerai aux 12-15 ans mais tous peuvent y prendre plaisir.

     

    Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  • Mes lectures4e de couverture :   Un «nouveau» concept de téléréalité va faire fureur sur vos écrans : une île (forcément) déserte, six adolescents livrés à eux-mêmes (sous l'oeil des caméras), tenus de surmonter les épreuves ensemble.
    Au final : de l'argent pour chacun, la gloire pour tous !
    Trois garçons et trois filles ont été choisis par Grave Production.
    Des tempéraments opposés, des caractères explosifs...
    Assurément, ça va saigner !
    Mais l'île déserte, au large d'une dictature, n'est pas si déserte.
    Les épreuves endurées ne seront pas celles élaborées par la production.
    Pour Vanessa, Bernadette, Aphrodite, Charles, Mickaël et Samir, la véritable aventure est inattendue, autrement palpitante, une question de vie et de mort...

    Mon avis :

    Une histoire à quatre voix, racontée tour à tour par des participants à l'émission et un membre de la production. Ce qui semblait être, au départ, une histoire de type Koh Lanta, va rapidement devenir plus politique et engager le lecteur dans une réflexion personnelle plutôt que dans  l'observation passive d'une émission de télé-réalité.

    L'histoire est parfois drôle parfois teintée d'émotion. Les personnages sont habilement décrits ainsi que leur manière d'assumer le regard des autres et l'image qu'ils donnent ou voudraient donner d'eux. Une belle réflexion aussi sur les médias et leurs dérives, la manipulation, étoffée par le rebondissement central.

    Une histoire qui devrait plaire à tous les adolescents.

     

    Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  • Mes lecturesJack a fui une famille bourgeoise étouffante pour devenir berger à la frontière espagnole. En partance pour le service militaire, il a déserté pour se construire une vie fidèle à ses aspirations et ses attentes, loin des diktats familiaux. Il s’est construit une vie douce qui lui convient, accompagnée de l’amour... Un jour, un détective privé le retrouve...

    Mon avis :

    Un roman tendre, poétique et subtil. Un retour sur soi-même douloureux mais nécessaire pour pouvoir aller de l'avant. Une chronologie décousue comme le sont les souvenirs de Jack. Une histoire remplie d'émotion et de sentiments bruts.

    A proposer à de bons lecteurs.

     

    Yahoo! Blogmarks

    2 commentaires
  • Romans policiersLe narrateur se rend compte que son père a lu son blog. Il se sent trahi, c'est pour lui un "viol virtuel". Il se mure dans le silence et lui en veut à mort. Son père ne sait comment réparer son erreur.
    Il dépose alors devant sa porte un carton en provenance du grenier. A l'intérieur, ses propres souvenirs d'adolescent et son journal intime...

    Mon avis :

    J'ai bien aimé l'écriture, le style et le sujet. Une intrusion intelligente dans le monde des blogs, un appel à la prise de conscience de la potentielle dangérosité de ceux-ci sans pour autant être moralisateur. Une peinture subtile aussi des relations parents-enfants.

    Pour qui connait un peu la vie de l'auteur, on retrouve ici des thèmes qui lui sont chers comme la perte d'une être proche, la force de l'amour, la construction de sa personnalité et l'acceptation de son identité. Ces thèmes sont omniprésents dans l'oeuvre de Blondel mais ils sont à chaque fois réinventés, mis en lumière différemment et appréhendés par un biais nouveau. Ses livres parlent aux adolescents parce qu'il sont vrais et mettent en scène des thèmes qui leur sont proches.

    Ce livre devrait plaire à des jeunes de 14 - 16 ans.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique