• Tag humour

    Résultats pour la recherche du tag humour :
  • ...d’un Jean Ray ou d’un Scutenaire, Nadine Monfils inscrit son nom au palmarès des poètes belges surréalistes. En faisant de son tueur en série un amateur de Magritte, elle réussit l’alchimie entre horreur, fantastique et humour (parfois décapant). Un pur moment de bonheur surréaliste....

    Lire la suite...

  • ...elle-même. L’adolescente dans toute sa splendeur. Bien que déjà souvent traité en littérature, le sujet est abordé avec distance et humour. On sent que l’auteure n’est pas bien vieille, ses souvenirs sont encore frais. Même s’il est évident que ce roman s’adresse aux jeunes –...

    Lire la suite...

  • Petite, je me croyais anormale; Je suis ravie que tu fréquentes mon frère; Mon mari ne me touche pas depuis des lustres; Je ne vois pas pourquoi il me tromperait; J’ai toujours su que j’étais la mère de mon neveu; L’amour n’est pas un spectacle; Si je meurs, pense à Hugues Aufray....

    Lire la suite...

  • ...Ancion vit dans un univers peuplé d'ours en peluche et de lapin blanc, qu'avec lui les gentils ne le restent jamais très longtemps et que l'humour décalé est sa marque de fabrique. Après un premier tressaillement de surprise, je me suis piquée au jeu et j'ai apprécié ce court roman...

    Lire la suite...

  • ...sur les conseils de nombreux collègues qui ne tarissaient pas d'éloges. Je ne dois sans doute pas aimer le même humour ou je m'attendais à plus mais je n'ai pas trouvé ce roman désopilant. A peine a-t-il réussi à me faire sourire quelques fois. Le rythme est soutenu, trop peut-être. Je...

    Lire la suite...

  • Le rideau s'ouvre sur deux immeubles en vis-à-vis. Ces deux immeubles sont gérés par l'improbable Mr Naudet. Le jour où Max Corneloup et Eugène Fluche emménagent chacun dans leur immeuble respectif, des cartons sont endommagés, les déménageurs se battent, des bordées d'injures sont...

    Lire la suite...

  • Bruxelles est une ville en plastique, comme le reste de la planète : on y voit courir des petits bonshommes dérisoires, emportés dans le courant de leur vie comme des bouteilles vides à la surface du canal. On rit, on se bat, on se débat, puis on se laisse aller et on se retrouve noyé dans la...

    Lire la suite...