• Un homme averti ne vaut rien, Romain SARDOU

    Un homme averti ne vaut rien, Romain SARDOUIls ne se connaissent pas. Michael Monroe a grandi à Londres, orphelin et pauvre. Mathilde Bateman est issue d’une famille richissime de New York. L’un n’a rien, l’autre a tout. L’un veut changer de vie, l’autre veut changer le monde. Ils n’auraient jamais dû se croiser. Mais autour d’eux, assassinats et disparitions se multiplient. Au nom de quelle malédiction ?

    Des bords de la Tamise aux ports du Savannah, de Londres à Boston, Michael et Mathilde traquent la vérité sans idée de ce qu’ils vont découvrir. Sur leurs familles, sur leur passé, et donc sur eux-mêmes. Il est des crimes dont on hérite… 

     

    Mon avis :

     

    Romain Sardou aime les grandes fresques historiques et familiales. On retrouve ici les descendants d’Harry et Lilly Bateman, couple irlandais immigrés et ceux d’Auguste Muir, Allemand naturalisé Anglais par son mariage, homme retors qui leur mettra des bâtons dans les roues dans « La Première colonie » de la Saga « America ».

    Ici, il nous relate l’histoire croisée de ces deux familles ennemies qui vont semer les morts sur leur passage durant plus de quatre-cents ans. Comme le dit l’exergue, « Derrière toutes les grandes richesses se cache un grand crime. »

     

    Sous la plume alerte et vive de Romain Sardou, des personnages forts, au caractère déterminé prennent vie sous nos yeux. Il est bien difficile de savoir d’emblée qui est le bon, qui est le mauvais car l’auteur s’amuse à nous décrire des personnages qui nagent en eaux troubles, capables du meilleur comme du pire. Rivalité, vengeance, pouvoir, secrets de famille, amour et amitié sont les ingrédients principaux de ce récit mouvementé qui ne souffre d’aucun temps mort. Malgré le « déjà vu » de ces composantes, le roman est agréable à lire, surprenant et rythmé.

     

    L’histoire se lit d’une traite tant on a envie de savoir ce que chacun va devenir. On retrouve aussi des éléments historiques l’arrivée des pionniers européens, le peuplement de la Géorgie grâce aux migrants embarqués sur le Ann, ou la spoliation des terres aux Indiens. Bien qu’il soit présenté comme indépendant, il semble être la fin de la saga « America ». Dix ans après le premier tome, c’était long. Les éditions XO ne le présente pas comme tel cependant.

     

    Intrigue haletante, mystère, aventures, un roman idéal pour l’été.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Juillet à 07:40

    J'ai lu plusieurs livres de Romain. J'ai beaucoup aimé ses premiers thrillers et ses contes de Noël. 

    Je ne connais pas celui-ci. Je le lirai bien un jour...

    Bonnes vacances ! 

    2
    Mercredi 1er Juillet à 15:12

    Merci d'être toujours si prompt à commenter ici. bel été !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :