• Avant les Tournesols, Sarah BERTI

    Avant les Tournesols, Sarah BERTIMons, mai 2006, Lena Orioles est retrouvée morte à son domicile, le crâne fracassé. Son amant, un père de famille du voisinage, avoue très vite le meurtre, l’arme du crime ayant été retrouvée dans son jardin. Un seul témoin de la scène : Paloma, un bébé. Le fils ainé de dix-huit ans prend alors ses deux petites sœurs en charge et tous trois grandissent comme ils le peuvent, entre colère et désespoir.

    Juin 2016, un témoignage inattendu innocente l’accusé. Smeralda rentrée de l’école après le meurtre, est devenue une jeune femme sensible, éprise de danse. Hantée par le souvenir de sa mère, elle décide de prouver à tout prix la culpabilité de l’accusé et mène sa propre enquête.

    Mon avis :

    Je découvre Sarah Berti avec « Avant les Tournesols ». Elle nous plonge dans sa région, le borinage, et campe son récit à Mons et y crée une ambiance et un cadre qui raviront les Montois sans dérouter les autres.

    A travers les recherches de Smeralda pour faire émerger la vérité sur ce qui s’est passé le 24 mai 2003, elle nous dévoile la vie d’une famille atypique mais heureuse où rires et grain de folie animaient le quotidien. Passionnée par Van Gogh, amoureuse de l’Espagne et de sa culture, Lena traversait la vie comme un tourbillon, élevant ses enfants dans la bonne humeur, l’amour de l’art, de la beauté et de la fête. Jalousée par les uns, enviées par les autres, cette femme forte et déterminée se fichait des convenances et du « qu’en-dira-t-on ». Pour ses enfants et ses amis, elle était un réel rayon de soleil.

    On comprend que sa mort tragique a fortement choqué ses enfants et notamment la seconde, Smeralda, à peine âgée de neuf ans lors des faits. Malgré le temps, elle garde en elle une colère immense et inassouvie que l’annonce de la révision du procès a ranimée. Mais cette colère est aussi un moteur qui va la mettre en mouvement. A fleur de peau, elle se lance dans une recherche effrénée de la vérité et remue ciel et terre pour comprendre quelle femme était sa mère.

    Dans ce roman choral construit comme un thriller, l’auteure joue avec le lecteur en proposant des pistes qu’il devra refermer une à une. Donnant tour à tour la parole aux protagonistes, elle dévoile peu à peu les différentes facettes de chacun, ses forces et ses parts d’ombre tenant ainsi le lecteur en haleine. Outre le côté enquête, elle nous invite aussi à réfléchir sur la manière dont chacun fait son deuil après la perte d’un être cher. Enfin, inspirée par l’histoire de la ville et le musée Van Gogh auquel elle fait référence, elle rappelle aux lecteurs que Mons vaut la peine d’être visitée et qu’elle fut capitale européenne de la culture en 2015. Une jolie manière de jouer les ambassadrices.

    Un polar foisonnant qui se lit vite car on s’attache rapidement à l’héroïne espérant que malgré les embuches, elle trouvera les réponses à ses questions et pourra enfin se reconstruire.

     

    Avant les Tournesols, Sarah BERTI

    Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Avril à 14:03
    Alex-Mot-à-Mots

    J'espère que ce roman croisera ma route, il a l'air passionnant.

      • Vendredi 27 Avril à 16:32

        J'ai beaucoup aimé l'histoire et la plume de l'auteure.

    2
    Vendredi 27 Avril à 15:25
    Anne (Desmotsetdesno

    J'avais lu un compte-rendu dans Le Carnetet les instants, je note donc définitivement le titre de ce roman !

      • Vendredi 27 Avril à 16:32

        Cela devrait te plaire.

    3
    Jacqueline
    Vendredi 27 Avril à 17:06
    Un roman qui devrait me plaire...
      • Samedi 28 Avril à 01:04

        Je pense aussi. Tu me diras...

    4
    Vendredi 27 Avril à 21:46

    Je n'en ai jamais entendu parler. 

    Bon weekend. 

    5
    Dimanche 29 Avril à 10:17

    Totalement inconnu pour moi mais je vais voir si je le trouve car il semble bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :