• De Profundis, L'étrange voyage de Jonathan Melville, CHANOUGA

     

    Mes lecturesQuelque part entre Ceylan et Bornéo des pêcheurs racontent avoir autrefois ramené dans leurs filets, un drôle de naufragé, une étrange créature chassée du pays des sirènes…

     

    Mon avis :

     

    Un marin échoué un soir de tempête est recueilli par deux frêles jeunes filles. Sous leurs traits très doux, se cachent en fait d’étranges créatures au sombre dessein. Parviendra-t-il à déjouer leur vigilance ?

     

    La première page nous présente un frêle esquif au côté d’un immense paquebot. Il fait nuit, la page est sombre, seules quelques lumières allumées sur les bateaux permettent de distinguer les embarcations. Une petite phrase en bas de page se détache : « Port de Batavia, le sept octobre 1949 ». A la page suivante, une pleine lune semble nous narguer derrière un rideau de nuages. Un visage inquiet la regarde par le hublot. C’est celui d’un marin. Il est dans sa cabine et écrit une lettre à sa femme. Une petite clé entre les doigts. Au bas de la 3e page, le texte apparaît. Il lui raconte sa mésaventure.  

    Premier chapitre : le récit de son aventure débute sous nos yeux.

     

    Chanouga nous conte une fable fantastique se déroulant dans un monde parallèle sous-marin. Un monde où les apparences sont trompeuses et où il est très facile de s’égarer.  

    Peu de phylactères ou de textes dans cette BD qui se contemple plus qu’elle ne se lit. Les dessins teintés d’ocre, de safran et surtout de bleu-vert souvent sombre, emportent le lecteur dans un univers onirique et poétique tout en sensibilité. Les traits précis, la géométrie parfois obsédante, se transposent de case en case, tissant un lien entre la terre et la mer, le rêve et la réalité. Pas de scénario structuré ni de repère classique pour cet album très symbolique, à déguster lentement afin d’appréhender toutes ses merveilles. Observez bien chaque case. Tout ne se dévoile pas au premier coup d’œil. 

     

     

    Merci à Babelio et à sa dernière Masse Critique qui m’a permis de découvrir un auteur que je tiendrai à l’œil désormais  

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Juillet 2011 à 20:44

    l y a bien longtemps que je n'ai plus lu de fantastique ou de science fiction. J'ai aimé  ce genre à une époque, puis j'ai changé de style en passant notamment par les romans historiques.

    Bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :