• L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, Karine LAMBERT

    LL'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, Karine LAMBERTes hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes… dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d’âges et d’univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre… Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t-elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ?

    Mon avis :

    Plongée dans des récits de guerre depuis quelques semaines, j’ai accueilli ce livre des Editions Michel Lafon, avec plaisir. Ce premier roman de la Belge, Karine Lambert, a soufflé un vent d’air frais et d’optimisme dans mes lectures.

    Malgré un air de déjà vu (on peut rapprocher ce récit de « Parapluie », des « Chroniques de San Francisco » ou encore de « Demain j’arrête »), il nous entraine dans la vie de personnages attachants qui, par leurs fêlures ou leurs rêves, nous parlent, nous touchent.

    A l’abri dans leur havre de paix, cinq femmes vivent sans homme ni enfant dont l'entrée leur est même interdite. L’auteur nous dévoile tour à tour la vie de chacune, la raison de leur renoncement et la manière dont elles gèrent le désir. Si elles ont renoncé aux hommes, aucune n’a vraiment renoncé à l’amour. Ce paradoxe nourrit d’ailleurs les rêves de certaines. L’arrivée de Juliette, qui n’est que de passage, va ébranler leurs certitudes et l’équilibre qu’elles ont réussi à créer dans cet immeuble refuge. Nous regardons vivre ces femmes, ces cinq personnalités, plus ou moins charismatiques, fantasques, drôles, généreuses et nous nous sentons bien à leur côté. Simplement.

    Un roman agréable, léger et tendre où humour et gravité se mêlent sans tomber dans les clichés, le pathos ou le féminisme forcené. Un questionnement sur la vie, l’amour, le bonheur et l’amitié, à savourer comme un bonbon fruité.

     

    L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, Karine LAMBERTL'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, Karine LAMBERT 

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Mai 2014 à 06:13

    Je l'ai vu chez Club hier. Le titre a attiré mon attention. Un livre pour femmes, non? 

    2
    Jeudi 29 Mai 2014 à 09:36

    Plutôt, oui. On y parle beaucoup des hommes mais je ne suis pas sûre qu'ils y trouvent un intérêt.

    3
    Nadège
    Jeudi 29 Mai 2014 à 09:59

    Il me tentait, puis j'ai lu un avis très négatif. Mais ton billet me rend curieuse de le découvrir tout de même. Peut-être cet été !

    4
    Jeudi 29 Mai 2014 à 10:12

    Ton avis me rend curieuse et je trouve le thème intéressant, un roman léger de temps en temps c'est bien aussi ;-)

    5
    Jeudi 29 Mai 2014 à 12:29
    Anne (desmotsetdesno

    Comme j'ai "Demain j'arrête" je me contenterai de lire celui-là d'abord ? (si je le lis un jour, je l'ai acheté sur un coup de tête)

    6
    Jeudi 29 Mai 2014 à 20:22
    7
    DF
    Jeudi 29 Mai 2014 à 21:43

    Un titre qui m'intrigue! Après, quant à savoir si cela pourrait me captiver... En tout cas, merci pour cette nouvelle participation au Défi Premier roman!

    8
    Jeudi 29 Mai 2014 à 23:12
    Noukette76

    Je ne dis jamais non à un roman qui fait du bien, alors, pourquoi pas ?

    9
    Lundi 2 Juin 2014 à 10:17
    Anne Sophie

    ton avis est très tentant :) je note ce titre de suite :)

    10
    Jacqueline H
    Samedi 7 Juin 2014 à 08:37

    Il vient "d'atterrir" dans ma liseuse ..... Je pense qu'il devrait me plaire ...:-)

    11
    Dimanche 15 Juin 2014 à 17:58

    Déjà permettez-moi de vous dire que votre blog est très très intéressant, varié, dense, on y sent bien yes
    Le livre que vous présentez, me tente beaucoup, je le note car cela mettra également un peu de fraicheur et de légèreté dans ma vie. Merci à vous

    12
    Dimanche 15 Juin 2014 à 23:21

    Merci ! C'est vraiment très sympa.

    13
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 19:01

    Ce jeudi 16 octobre, elle a remporté le Prix Saga Café du Meilleur Premier roman belge.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :