• Ru, Kim THUY

    Ru, Kim THUYRu est le récit d’une réfugiée vietnamienne, un boat people dont les souvenirs deviennent prétexte tantôt à l’amusement, tantôt au recueillement, oscillant entre le tragique et le comique, entre Saigon et Granby, entre le prosaïque et le spirituel, entre les fausses morts et la vraie vie.

    Mon avis :

    Ce roman m’a été offert par mon amie québécoise. C’est une histoire qui l’a émue, touchée et qu’elle voulait partager avec moi. L’histoire d’une femme voyageant à travers ses souvenirs, dans un désordre organisé. A petites touches sobres, elle nous conte son enfance à Saigon dans un milieu aisé et intellectuel, auprès d’une mère aimante mais distante et autoritaire. Puis viendra l’ère communiste dans le Sud-Vietnam, la peur, les humiliations, la fuite en boat people jusqu’à l’arrivée en Malaisie et enfin la vie au Québec et le choc des cultures.

    En vietnamien, « ru » signifie berceuse. Le récit de Kim Thûy nous berce effectivement par sa plume musicale et poétique. Ses très courts chapitres s’égrènent comme les couplets d’une mélopée qu’une mère chantonnerait pour rassurer ses enfants. Elle nous y retrace sa vie et celle de son pays au fil d’anecdotes, de rencontres, de souvenirs où tous nos sens sont sollicités. On a le cœur qui se soulève à l’évocation des conditions d’hygiène dans le bateau, on entend les pleurs étouffés, le bois qui craque ; on perçoit les senteurs des marchés ou de la cuisine ; les couleurs de la flore, d’un coin de ciel ou du sol boueux du camp de réfugiés ; on frisonne aux premiers flocons d’hiver…

    L’auteure rend hommage à sa famille, à ses ancêtres, à sa première institutrice. A ceux qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Chaque rencontre révèle des joies ou des craintes, des blessures ou une infinie tendresse.

    C’est un superbe roman sur l’exil, sur la vie et sa fragilité mais aussi sur la force. Un roman qui parle de mémoire, de racines et d’avenir. Un récit d’une grande délicatesse et d’une réelle beauté.

    Merci Sylvie. 

     Ru, Kim THUYRu, Kim THUY

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    paikanne
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 13:25

    Je l'ai acheté pour le challenge Découverte du Québec : visiblement, j'ai bien fait :-)

    2
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 15:19

    A mon avis, tu aimeras aussi.

    3
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 21:03

    Je ne connais pas mais, apparemment, tu as vraiment bien aimé. 

    Bon congé. Bon repos et bonnes lectures. 

    4
    Lundi 29 Octobre 2012 à 16:43
    Anne (desmots et des

    J'ai été très touchée par ce livre ! J'ai bien aimé les correspondances d'un chapitre à l'autre.

    5
    Jacqueline H
    Mardi 30 Octobre 2012 à 17:52

    Un roman qui devrait me plaire .... encore plus après avoir lu le billet de Paikanne qui fait un parallèle avec l'écriture de Shimazaki, que j'apprécie beaucoup...:-)

      

    6
    Mardi 30 Octobre 2012 à 18:00

    J'ai lu l'article de Paikanne aussi. Mais je ne connais pas Shimazaki, jamais lu.

    7
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 03:42
    *Sunflo*

    J'ai lu ce roman, il y a quelqus temps. Le fait qu'on a parlait beaucoup m'avait fait hésité, mais la 4e de couverture avait fini par me convaincre. J'avais bien apprécié cette lecture également, tant par les anecdotes racontées que par le style de l'auteure. J'hésite toutefois à me procurer son second livre, qui est plutôt un recueil de correspondances. J'attends de voir si elle nous proposera autre chose bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :