• Chaque automne j'ai envie de mourir, Véronique COTE & Steve GAGNON

    Chaque automne j'ai envie de mourir, Véronique COTE & Steve GAGNON«Mais moi on dirait que j'ai pas signé de contrat, je me rappelle pas d'avoir signé ça là, un contrat de gentillesse sociale, pis je me dis que, qu'on se connaisse ou pas, on se parle des fois quand ça nous adonne, pis d'autres fois on se parle pas parce que ça nous tente pas cette fois-là, pis y pourrait comme pas avoir de problème, on pourrait arrêter de se poser des questions pis de se sentir coupable. Pis ça se peut aussi de juste sourire, on sous-estime je trouve les sourires, mais c'est simple, c'est rapide, c'est sobre mais en même temps très chaleureux, ça veut dire ce que ça a à dire.»

    Mon avis :

    Ce recueil de courtes nouvelles a une histoire étonnante. Pour un parcours théâtral déambulatoire, Véronique Côté (comédienne et metteure en scène) a lancé « un appel aux secrets » sur internet. Elle a demandé qu’on lui confie un secret en échange d’un anonymat total. Des centaines de missives et de messages sont arrivés. Des drôles, des émouvants, des troublants, des choquants... Il a fallu faire un tri puis les réécrire en petites histoires courtes destinées à être jouées en quatre ou cinq minutes, devant un public intime, dans des lieux publics. Des secrets susurrés à l’oreille des spectateurs. Steve Gagnon (comédien et auteur) s’est joint à elle pour finaliser tout ça. Trente sept petits récits concis, justes, enchanteurs et vifs à la fois sont nés et forment ce recueil à déguster lentement.

    Comme souvent, tous n’ont pas fait écho en moi. Mais beaucoup m’ont fait frissonner, m’ont touchée ou fait sourire. Je pense notamment à « Carnet » et « Lapin ». (La première phrase de « Lapin » a d’ailleurs donné son titre au recueil). Que de tendresse et d’amour dans ces deux nouvelles !
    P
    orteurs d’un titre en un mot et classés par ordre alphabétique, ces petits bijoux littéraires, ces secrets personnels dissimulent une force et une fragilité incroyables rendant hommage à ceux qui composent notre univers.

    Rédigées dans une langue courante qui colle aux histoires racontées, ces fenêtres ouvertes sur la vie parlent d’enfance, d’amour, de famille, du temps qui passe, de déception, de peur, d’attente... Chaque récit est une découverte, une surprise. Ils auraient pu être écrits par chacun de nous, pour chacun de nous et c’est en cela qu’ils sont le plus émouvants. J'ai vraiment beaucoup aimé.

    Un recueil à emmener partout pour lire un secret quand on a cinq minutes et le laisser infuser en nous. A déguster sans modération.

     

     Chaque automne j'ai envie de mourir, Véronique COTE & Steve GAGNONChaque automne j'ai envie de mourir, Véronique COTE & Steve GAGNON

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Février 2015 à 06:25

    Voilà une idée originale. Ce recueil me plairait certainement.

    Bon weekend. 

    2
    Samedi 21 Février 2015 à 09:44
    Une belle découverte, visiblement :-)
    3
    Samedi 21 Février 2015 à 09:51
    eimelle

    une belle idée!

    bon week-end!

    4
    Samedi 21 Février 2015 à 14:46

    Argali!! Tu es la plus québécoise des blogueuses outre-mer!! :)  Je l'ai dans la pile depuis sa sortie, mais je ne l'ai pas encore lu...

    5
    Samedi 21 Février 2015 à 15:13

    Fonce. Un ou deux secrets par jour, tu verras, c'est un vrai bonheur.

    6
    Asphodèle85
    Samedi 21 Février 2015 à 18:29
    Asphodèle85

    Tu as toujours des pépites incroyables ! Il fallait y penser aux "secrets" ! je note ! ;) Bises Argali ! :)

    7
    Jacqueline
    Dimanche 22 Février 2015 à 08:23

    Un recueil à découvrir, donc .......:-)

    8
    Dimanche 22 Février 2015 à 12:07
    9
    Dimanche 22 Février 2015 à 20:29
    Alex-Mot-à-Mots

    Le laisser infuser en nous : j'aime bien ton expression.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :