• Monsieur Optimiste, Alain BERENBOOM

    Monsieur Optimiste, Alain BERENBOOMÀ la mort de ses parents, le narrateur décide de ranger, non sans réticence, les archives familiales empilées depuis des lustres dans une armoire. Il redoute ce travail fastidieux, tant il est persuadé que son père, un petit pharmacien de quartier, a eu une vie «sans histoires». Or, au fil des découvertes, se dessine le portrait dun Don Quichotte original et aventureux qui, sous couvert de patronymes différents, a vécu plusieurs vies avec lindéfectible optimisme des vrais héros. Ayant quitté son shtetl de Pologne, il est venu en Belgique à la fin des années vingt, étudier la pharmacie à Liège. Comme il ne parle pas français, il trouve le job idéal auprès dun prestidigitateur à la recherche dun «étranger» prêt à monter sur scène à chaque représentation pour confirmer au public que la femme à couper en deux est bien dans son écrin. Cest ainsi que commence une vraie de magicien qui va lui permettre de surmonter les épreuves qui se succèdent : lentrée en guerre, le voyage de noces avec sa jeune épouse, la belle Rebecca, à Boulogne-sur-Mer sous les bombardements, une amitié imprudente avec un Allemand qui se révèle espion du IIIe Reich. Il lui faut déployer beaucoup dimagination pour éviter larrestation par les nazis mais aussi par la Sûreté de lÉtat, à laffût de ses amitiés communistes.
    Mauvais juif mais lecteur assidu de la Bible, mauvais Polonais qui résiste aux appels au retour de sa mère dont les lettres lui racontent mois après mois une vision idyllique de son village, tenté d
    immigrer en Israël, défenseur forcené de son pays daccueil : voilà quelques-unes des facettes contradictoires de Monsieur Optimiste.

    Mon avis :

    Né à Bruxelles d'un père pharmacien d'origine polonaise et d'une mère lituanienne, Alain Berenboom a peu connu leurs familles dont une grande partie a péri dans l'Holocauste. En 1976, il ouvre son cabinet d'avocats et son premier grand combat le mène à défendre le film L'Empire des sens, alors interdit en salles par la justice belge. La littérature et le cinéma, découverts grâce à son professeur d'allemand, André Delvaux, sont ses deux passions qu'il fait partager au travers de ses écrits. 

    Ce récit personnel, raconté sur un ton humoristique, mâtiné d’autodérision, nous présente la vie trépidante de son père que tout le monde croit être un simple pharmacien, vivant harmonieusement entre sa femme et son fils. Rechignant à parler de son passé, il n’a jamais raconté à son fils les nombreux obstacles qu’il a dû surmonter et le destin aventureux qui fut le sien. Ayant une foi inébranlable en l’avenir, il a su rebondir à chaque revers, gagnant son surnom de Monsieur Optimiste.

    Ecrit comme une chronique, ce roman est inspiré de lettres, de documents officiels et de notes découverts dans des cartons que doit vider le narrateur à la mort de ses parents.
    A travers ce récit personnel, un peu irréel, d’un jeune immigré polonais à Bruxelles, c’est l’histoire d’une époque qui apparait en filigranes. Celle d’un XXe siècle assombri par la guerre, bousculé et meurtri mais abordé avec ce zest de fantaisie qui rend le récit pittoresque.
    C’est aussi l’histoire d’un homme à la recherche de ses origines, un homme à la culture cosmopolite qui se cherche une identité.

    Profond et léger à la fois, émouvant et drôle, ce récit tragi-comique se lit le sourire aux lèvres du début à la fin. J’ai vraiment apprécié cette plongée dans le passé familial d’Alain Berenboom et remercie Babelio de m’avoir fait parvenir ce livre des Editions Genèse.

       

     Monsieur Optimiste, Alain BERENBOOMMonsieur Optimiste, Alain BERENBOOM

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 13:27
    Anne (desmotsetdesno

    Très intéressant !!

    2
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 20:41

    Merci d'avoir cité mon blog dans ta news, c'est très sympa de ta part

    3
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 11:34
    Alex-Mot-à-Mots

    Une couverture un peu rude.

    4
    pascal d
    Mardi 22 Octobre 2013 à 16:30

    J'ai bien aimé une enquête de commissaire Van Loo de cet auteur, si mes souvenirs sont bons.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :