• Une place à prendre, JK ROWLING

    Une place à prendre, JK ROWLINGBienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre… Comédie de mœurs, tragédie teintée d’humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

    Mon avis :

    D’un côté, Yarvil, ville mère avec son journal, son centre commercial, ses cinémas, ses immeubles, ses cités sociales… De l’autre, le petit bourg de Pagford, niché au pied de l’abbaye, avec ses maisons bourgeoises, ses villas aux jardins bien entretenus, son unique épicerie, son salon de thé, son Conseil paroissial (presque aussi important qu’un gouvernement fédéral)… Entre les deux, la cité sociale des Champs appartenant à Yarvil mais construite sur des terres de Pagford, usurpées par traitrise selon certains, et Bellchapel, la clinique de désintoxication, sise dans l’église désaffectée.

    Administrativement, Pagford dépend de Yarvil – il n’y a pas de maire à Pagford – mais le bourg jouit d’une certaine indépendance dans divers domaines. Howard Mollison, le président du Conseil paroissial, voudrait se débarrasser une bonne fois pour toutes de la tutelle de la cité des Champs et de la clinique, qu’il voit comme deux abcès purulents sur la face lisse de « sa » ville. Il n’a que faire des parias, des parasites et des drogués qui y pullulent et menacent la tranquillité de Pagford !

    Le charismatique Barry Fairbrother est son plus grand opposant au Conseil. Mais voilà qu’il décède d’une rupture d’anévrisme et laisse une place vacante. La petite bourgade paradisiaque va alors révéler son vrai visage.

    Dans ce roman, JK Rowling nous dépeint un monde qu’elle connait bien. Même si Pagford n’existe pas, il s’est nourri de ses souvenirs d’enfance et d’un passé encore proche qu’elle ne renie pas. La pauvreté, la misère, elle a fait plus que les côtoyer. Elle les a vraiment vécues. Cela se sent dans le portrait très fin qu’elle dresse des habitants des Champs. Malgré un regard impitoyable sur leurs travers, leurs bassesses et leurs fêlures, on sent aussi beaucoup de tendresse dans ses propos. Pour Krystal notamment.

    L’histoire -et le milieu dans lequel elle s’inscrit- n’est pas sans rappeler les films de Ken Loach (Sweet sixteen, Looking for Eric) ou encore « Billy Elliot » ou « Full Monty ». Même ambiance, même fond de crise économique et sociale, même décor. Mais là où « Billy Elliott » ou « Full Monty » laissait espérer une vie meilleure, une possibilité d’échapper à son destin et de se prendre en mains, JK Rowling a choisi de nous montrer le rude côté des choses, d’une vie qui ne se passe pas toujours comme on l’a rêvée.

    Manigances, hypocrisies, lâchetés et faux-semblants sont le décor sordide de ce récit. Que ce soit au sein de la ville et de son Conseil ou dans l’intimité des familles. Et chacun d’y reconnaitre un peu de son propre entourage…

    Je n’attendais rien de particulier de cette lecture, si ce n’est me rendre compte de la manière dont JK Rowling allait rebondir après le départ d’Harry. J’ai été charmée par cette histoire. On retrouve les descriptions fines et précises qui m’ont tant plu dans la saga Harry Potter et le souci du détail. Sans oublier cette inimitable écriture qui rend chaque fin de chapitre si attrayante qu’on a beau se dire « cette fois, je ferme », on se surprend quand même à tourner la page pour lire « les premiers mots, juste les premiers mots » avant de se laisser entraîner, faibles lecteurs que nous sommes.

    Dans ce roman, ce sont surtout les jeunes qui m’ont émue : des adolescents en crise, certes, mais lucides, jetant un regard sans complaisance sur leurs parents et le monde des adultes en général. Des jeunes trop mûrs car malmenés par la vie ; des jeunes qui ne veulent en rien ressembler à leurs parents mais qui sont déjà tellement meurtris qu’on se demande comment ils pourraient en être autrement.

    Ce n’est pas un conte de fées que nous propose JK Rowling ici. Rien de magique dans ce récit. Mais la vie ; juste la vie, comme elle est, parfois…

     

     

    Une place à prendre, JK ROWLINGUne place à prendre, JK ROWLINGUne place à prendre, JK ROWLING

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 01:41
    Miss Léo

    Je l'ai acheté en anglais le jour de sa sortie, mais je ne l'ai toujours pas lu, par peur d'être déçue. Ton billet me donne envie de me jeter dessus sans plus tarder !

    2
    paikanne
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 08:43

    Un bien beau billet :-)

    3
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 08:51

    Merci Paikanne. Et merci d'avoir partagé sur FB. Miss Léo, vas-y. Une ambiance très british et un roman différent de ce qu'en disent les critiques.

    4
    pasdec
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 15:26

    J'ai lu 400 pages environ et je partage ton impression. J'aime beaucoup le ton, l'atmosphère, découvrir la vraie nature des gens... Je ne boude pas mon plaisir car c'est le style de roman que j'apprécie, une chronique sociale, acérée.

    5
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 17:21
    Manu/Chaplum

    Je devrais bientôt le recevoir. je ne m'attendais pas à ce côté social mais ce que tu en dis éveille encore plus mon intérêt. J'ai hâte de le recevoir.

    6
    Jacqueline H
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 17:30

    J'ai lu ton billet avec un grand plaisir ......

    Mon neveu m'offrira ce roman pour Noël !

    7
    Dimanche 7 Octobre 2012 à 18:19

    Même si je ne vais pas me jeter sur le livre, j'étais quand même curieux d'avoir un avis. Et le tien est plutôt encourageant. Merci du conseil.

    8
    Lundi 8 Octobre 2012 à 07:16
    enna(lit)

    Ton avis me fait penser que s'il croise ma route je le lirai sans doute alors qu'avant j'avais un peu "peur" ;-)

    9
    Lundi 8 Octobre 2012 à 12:19
    Alex-Mot-à-Mots

    J'hésite à le lire, mais apparement, elle a su bien rebondir.

    10
    Lundi 8 Octobre 2012 à 14:19

    J'ai aussi beaucoup aimé ce roman, et la lecture de la socièté que réalise J K. Rowling. J'ai retrouvé là quelques sujets déjà abordés dans la saga HP, bien qu'ici elle ne se serve pas de magie pour les enrober et faire passer la pilule. Les thèmes abordés sont fort, troublants et la petite bourgade devient moins idyllique... 


    Merci pour cette présentation, Biz, nanet

    11
    Lundi 8 Octobre 2012 à 18:59
    Anne (desmots et des

    Le lien est noté dans le challenge ! Merci pour cet éclairage, j'ai lu une critique de journaliste plus mitigée (mais je ne suis pas toujours d'accord avec le monsieur...) J'espère donc le croiser à la bibliothèque si possible !

    12
    Lundi 8 Octobre 2012 à 19:09

    J'ai vraiment apprécié cette histoire et l'écriture de JKR. Cela ne veut pas dire que le bouquin est excellent. Il est à mon goût et m'a fait passé un bon moment. La seule critique que j'avais lue est celle de l'Express avec le test de la page 99. Elle m'avait agacée et après lecture, je la trouve carrément idiote. ;-)

     

    13
    Mardi 9 Octobre 2012 à 14:29
    Le boudoir de Mélo

    Il ne me tente pas des masses pour l'instant. Mais je suis contente d'en savoir plus à son sujet grace à ton billet. je finirais peut-être par me laisser tenter d'ici quelques temps. En fait, l'histoire ne me tente pas des masses, mais je cros que j'aimerai bien retrouver la plume de JK Rowling.

    14
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 20:09

    Comme je devrais recevoir ce livre sous peu, je vais attendre avant de lire ton avis.

    15
    Lundi 5 Novembre 2012 à 23:44

    J'ai aimé moi aussi, malgré les clichés et un pessimisme un peu trop prononcé. :)

    16
    Mardi 20 Novembre 2012 à 21:26

    Voilà !!! Livre enfin reçu, lu et a-do-ré !!!

    Une belle découverte et une histoire particulièrement forte, surtout autour du récit de Krystal. Une description très sensible du monde contemporain, de la violence, de l'isolement et de la précarité. Une grande sensibilité.

    Je n'avais pas lu Harry Potter (mais apprécié quelques-uns des films) et suis très contente d'avoir découvert cet auteur par ce titre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :