• Claude Gueux, Victor HUGO

    Paru en 1834, Claude Gueux est un court roman dénonçant la peine de mort. Honnête homme miséreux, Claude Gueux vole du pain et du charbon pour sa compagne et son fils. Condamné à cinq ans de prison, il aura une attitude exemplaire à la maison d’arrêt de Clairvaux jusqu’à ce que le directeur l’ayant pris en grippe, le sépare sans raison d’Albin, son compagnon de cellule. Après plusieurs vaines tentatives de conciliation avec le directeur, Claude décidera, au terme d’un procès qu’il lui intentera, qu’il doit mourir. Il sera alors, à son tour, condamné à mort.

    Mon avis :

    Ce réquisitoire contre la peine de mort a été écrit par Victor Hugo après « Dernier jour d’un condamné ». Basé sur un fait divers réel, Victor Hugo retrace ici la vie de cet homme, malmené par la société, écarté de l’éducation, dont le seul tort aura été de voler pour assurer la subsistance de son enfant. Pour 3 jours de pain et de chauffage, il s’en suivra cinq années de réclusion. Affligeante réalité de la condition ouvrière du 19e siècle.

    Une honte pour nous qui vivons au 21e siècle. Impensable ! Quoique… N’a-t-on pas condamné un homme à six mois de prison pour avoir volé des gâteaux mal cuits jetés dans une poubelle ? En Belgique ! Il y a dix jours !

    Ce récit nous amène à réfléchir sur la responsabilité de Claude Gueux, sur celle de l’Etat, sur celle du directeur des ateliers. C’est l’histoire d’un homme mais c’est aussi une plaidoirie d’Hugo dans laquelle Claude Gueux devient prétexte pour asseoir ses arguments contre la peine de mort. La réflexion de l’auteur porte aussi sur les raisons qui poussent un homme à devenir coupable d’un meurtre. Rédigé dans un style vif, des phrases courtes, ce roman se lit aisément, si ce n’est quelques difficultés de vocabulaire. Très riche sur le point de l’analyse, il permet également d’introduire l’argumentation et de lancer la réflexion sur la peine de mort ou de confronter le fait divers au récit qu’Hugo en fait.

     

    Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    1
    pasdec
    Lundi 16 Mai 2011 à 10:49

    Un texte que j'apprécie beaucoup et que je donnais jadis aussi à mes élèves. Mais ils ont de plus en plus de mal à appréhender ce texte et surtout à prendre du recul par rapport à ce qui est dit. C'est la 3e année que je renonce à le lire en classe. Dommage.

    2
    elialec Profil de elialec
    Lundi 30 Mai 2011 à 10:40

    Tu me donnes une idée. Je vais profiter des vacances pour le lire.

    3
    chris9l
    Jeudi 23 Juin 2011 à 15:28

    Un ouvrage que j'ai toujours beaucoup aimé même s'il est empreint d'un certain parti pris. A lire absolument.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :