• Anna Caritas, Patrick ISABELLE

    Anna Caritas, Patrick ISABELLELe retour de Marianne Roberts au prestigieux collège Anna Caritas semble avoir enclenché une série d'événements bizarres dans la petite ville de St-Hector. William Walker n'a jamais cru à ce genre de phénomène. Pourtant, lorsque lui et ses amis décident d'interroger l'au-delà, ils réveillent quelque chose d'étrange dans la maison de Sabrina et bientôt, cette force surnaturelle semble s'attaquer à eux sans répit. Forcé d'admettre son impuissance face à l'ennemi invisible, William, accompagné de ses fidèles complices, Anthony et Gabrielle, n'aura pas d'autre choix que de se tourner vers celle qu'il essayait d'éviter à tout prix : Marianne. 

     

    Mon avis :

     

    Une ville de province où les commérages et les médisances vont bon train, un collège prestigieux où cohabitent les jeunes de St Hector et les pensionnaires aisés attirés par la qualité des études, des jeunes qui n’ont pas beaucoup de loisirs en dehors des clubs de sport scolaires, voilà le décor du roman de Patrick Isabelle.

    Nous suivons quatre étudiants d’Anna Caritas dont la vie va être bouleversée lors d’une soirée pourtant bien anodine au départ. Après avoir entamé une séance de spiritisme, pour s’amuser, tout va déraper. On ne réveille pas impunément les esprits. Des événements paranormaux vont alors s’enchaîner et perturber la fin d’année scolaire de ces jeunes. Marianne Roberts y est-elle pour quelque chose ou a-t-elle simplement la clé de ces phénomènes ?

     

    Si vous me suivez, vous savez que j’adore Patrick Isabelle, sa plume, les sujets qu’il aborde et la force de son écriture. Ici, il plonge dans l’univers de la peur et du fantastique, jouant avec les codes du spiritisme et de la sorcellerie. Il n’édulcore rien. Il y a des morts, des blessés, des scènes de violence mais rien n’est exagéré ou gore. Tout est maîtrisé par l’auteur qui n’est pas du tout dans la surenchère ou le gratuit.

     

    En toute objectivité, c’est juste très bon ! Dès le départ, on est ferré par l’auteur grâce à une intrigue bien ficelée qui n’a pour but que de nous prendre dans ses filets. Une fois entamé, on n’a de cesse de connaître le dénouement. De plus, les personnages sont attachants et leur personnalité est habilement construite au fur et à mesure du récit. C’est tout simplement machiavélique à souhait.

    Je ne peux que vous le conseiller et je ne manquerai pas de lire la suite.

      

    Merci à Masse critique et aux éditions Kennes pour cet envoi.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 16:23
    Alex-Mot-à-Mots

    Tu me mets l'eau à la bouche...

      • Jeudi 12 Décembre 2019 à 17:40

        Ce genre de lecture n'est pas trop ce que je préfère mais ce n'est pas que fantastique, il y a aussi une morale derrière. Et l'écriture est belle.

    2
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 22:01

    Encore un que j'aimerais certainement, mais ma PAL déborde, et ma liste d'envies commence à déborder elle aussi ! 

    Bonne fin de semaine. 

      • Vendredi 13 Décembre 2019 à 10:49

        Oui, mais maintenant tu as du temps ! wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :