• La petite marchande de rêves, Maxence FERMINE

     La petite marchande de rêves, Maxence FERMINELe jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants: Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer; Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort. Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever. Et une nuit…

    Mon avis :

    Joli conte imaginé à partir d’un rêve d’enfant.

    Maxence Fermine nous emmène dans un univers onirique peuplé de poésie et de magie. Malo a des parents bien trop débordés pour s’occuper de lui. Ils ont choisi un goûter d’anniversaire tout organisé pour Malo et ses amis et ne devront donc pas y assister. Mais Malo, victime d’un accident, n’y arrivera pas. Il s’égarera dans un monde mystérieux appelé le Royaume des Ombres.

    Emouvante façon de parler de la mort et du coma aux enfants. Tout en nuances, ce conte réconforte et rassure sans leur raconter pour autant des bobards. Il brise les tabous et offre une autre lecture de l’inconnu. Une lecture poétique si apaisante qu’on la voudrait vraie.

    Par ce récit, je découvre Maxence Fermine dont j’ai souvent entendu parler. Son écriture envoûtante et légère comme une bulle de rêve nous entraîne dans son monde avec délectation. Elle fait jaillir de nouveaux tableaux à chaque chapitre, sans artifice inutile ou fioriture et on y entre en toute simplicité.

    Ce beau récit est ponctué d’illustrations d’auteurs différents. Les éditions Michel Lafon ayant eu la bonne idée de proposer un concours dont les gagnants voyaient leur dessin reproduit dans le livre. Dix d’entre eux nous offrent ainsi de partager leur imaginaire et leur talent.

    Un conte pour enfants, certes, mais je pense qu’avant 11-12 ans, certains risquent de ne pas appréhender toute la profondeur et la poésie du récit.

    J'inscris ce roman au challenge Petit Bac, catégorie métier. Et je cloture ainsi ma ligne.

     

    La petite marchande de rêves, Maxence FERMINE

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 09:24
    Alex-Mot-à-Mots

    Un auteur que j'aime beaucoup. Je note.

    2
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 11:14

    J'ai beaucoup entendu parler de cet auteur et cette histoire-ci a l'air émouvante et touchante, je le note !

    3
    Philippe D Profil de Philippe D
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 21:54

    Je ne savais pas que ce roman parlait de la mort.

    De cet auteur, j'ai lu "Neige" qui ne m'avait pas enthousiasmé plus que ça.

    Passe un bon weekend malgré la grisaille et le froid. 

    4
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 16:08
    Grim'livres

    Coucou !

    Il est sur ma table de chevet ! j'attens juste d'avoir quelques heures pour le déguster comme il se doit avec un bon thé ! A mettre absolument dans ta PAL : Neige de Maxence Fermine !!!

    Bon weekend à toi,

    Gwen

    5
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 20:51

    Oui, je crois que je vais me laisser tenter par ce roman antérieur.

    6
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 20:54

    J'aime bien la plume de cet auteur que j'ai abandonné depuis longtemps, à la suite d'une déception. Neige reste un de mes livres préfés. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :