• Des ados parfaits, Yves GREVET

    Des ados parfaits, Yves GREVETAnatole et Célia ne sont pas comme tous les collégiens de leur âge. Trop bien élevés, trop calmes et réservés, ils suscitent la jalousie voire la méfiance de leurs camarades. On les surnomme « les robots de la classe ». Mais des événements inquiétants ne tardent pas à troubler leur vie bien réglée : un sinistre message inscrit sur le tableau, des lettres anonymes destinées à leurs parents... Que pourraient-ils avoir à se reprocher, eux, qui sont si parfaits ?

    Mon avis :

    Yves Grevet évoque ici le fantasme de nombreux parents : avoir des enfants parfaits. Qui n’en a pas rêvé un jour. (Surtout les jours de grosses bêtises). L’auteur les imagine comme incapable de penser par eux-mêmes, ces ados parfaits, lobotomisés, hyper surveillés et peu enclin à manifester leurs sentiments. Si la perfection est à ce prix, vaut-elle la peine d’être recherchée ?
    C’est une des réflexions que ce roman suscite. Il nous plonge dans une société du futur (2036) où tout doit être uniforme, sans tâche, pire, où l’Etat cautionne voire prône l’eugénisme, la possibilité d’obtenir des enfants conformes à ce qu’on attend d’eux. Jamais la question ne se pose de la responsabilité des parents dans les « dysfonctionnements » de leurs adolescents. Ce n’est que tout à la fin du livre qu’on la soulève quelque peu. Pourtant, ne sont-ils pas les premiers concernés ?

    Un jour, cette société parfaite est perturbée par des individus étranges qui viennent bousculer l’ordre établi. Très vite, les vernis craquent et ces ados parfaits commencent à se poser des questions. Pourquoi leurs parents se mettent-ils à chuchoter ? Pourquoi sont-ils contraints de rester cloitrés à la maison ? D’où vient cette colère qu’ils n’avaient encore jamais perçue chez leurs pères ? Une prise de conscience douloureuse mais salutaire va les rapprocher et leur permettre de faire face. La lutte contre une société déshumanisée commence.

    Ce récit de SF publié dans la nouvelle collection Soon de Mini Syros+, s’adresse à des jeunes dès dix ans. Les héros du récit en ont 13. Traitant d’un sujet d’actualité (les manipulations génétiques) et des relations parents-enfants, il devrait attirer l’attention des jeunes jusqu'au collège. Bien écrit, rythmé, implacable, ce roman à l’ambiance glaciale est non seulement à leur portée côté lecture mais aussi porteur de questionnements intelligents sur notre société.
    Ce roman peut sembler convenu aux adultes que nous sommes et aux adeptes de SF, mais pour s’initier au genre, il me semble parfait. Je vous le recommande.

     

     Des ados parfaits, Yves GREVET13e

     

     

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 20:12

    Ça me semble compliqué pour des enfants de 10 ans mais si tu le dis...

    2
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 09:15
    Alex-Mot-à-Mots

    Pourquoi pas, pour mes ados. Bises

    3
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 13:52

    Je suis tentée par ce mythe des enfants parfaits.

    4
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 22:56

    L'écriture est simple Philippe, pour le sujet tout dépend de la maturité des lecteurs. J'ai trouvé ce roman bien écrit.

    5
    Wigi
    Vendredi 5 Juin 2015 à 15:43

    J'ai bien aimé ce livre car j'ai été surpris. Je ne m'attendais pas à ce que les ados soient si parfaits et que d'un autre côté ils soient totalement à l'opposé. Avec le titre, je m'attendais à une histoire d'amour parfaite. La surprise a franchement été agréable. L'histoire m'a plu et j'espère qu'il y aura une suite. Merci de l'avoir proposé dans la liste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :