• La bonne couleur, Yaël HASSAN

    Mes lecturesDans un futur indéfini, une dictature a remplacé notre démocratie. Toute trace du passé a été abolie. Les sentiments, jugés subversifs, ont été bannis. A l'école, les jeunes portent un uniforme de la couleur de leur mérite. L'élite est en violet, les mauvais élèves en brun. Max a été rétrogradé. Il appréhende cette rentrée scolaire où il va devoir porter l'uniforme brun du déshonneur et affronter les humiliations. Mais il ne regrette rien de ce qu'il a fait.

    Mon avis :

    Un récit court et percutant qui permet d'appréhender ce qu'est un régime totalitaire. Passé et présent alternent, permettant de comprendre ce qui est arrivé à Max pour qu'il subisse ce quotidien humiliant. L'intrigue n'est entièrement résolue qu'à la fin et le rythme soutenu de l'histoire tient en haleine jusqu'à la dernière ligne.

    Le texte facile à comprendre peut être abordé par des jeunes de 12 ans mais pour bien apprécier ce récit de politique-fiction et les enjeux de notre société démocratique, il faudra me semble-t-il avoir atteint 14-15 ans.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jessyjames
    Lundi 15 Novembre 2010 à 13:00

    Un très bon livre. A ne pas donner trop tôt, même si la lecture est aisée, car il y a beaucoup à exploiter en 4e ou 5e.

    2
    kastor
    Mercredi 17 Novembre 2010 à 11:24

    Un livre que j'ai beaucoup apprécié.

    3
    Jane Austen
    Vendredi 13 Avril 2012 à 10:14

    Je viens de le proposer à mes 2e et ils ont bien aimé. Par contre, le travail prévu sur le sens du livre leur a semblé difficile. Pour une 3e ce serait mieux, je pense.

    4
    BIDA
    Vendredi 15 Juin 2012 à 23:44

    J'avoue avoir choisi ce roman par facilité parce qu'il me semblait simple et court. Mais j'ai été surpris car je suis entré de suite dans l'histoire. J'ai trouvé le propos intéressant et cela m'a fait réfléchir. Notre société est-elle moins jugeante ? Met-elle moins d'étiquettes sur les gens ? Je ne crois pas. Seul le côté répressif n'en est pas encore là. Je conseillerai ce livre à tous les jeunes qui refusent l'autoritarisme et veulent défendre la démocratie, même si elle n'est pas parfaite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :