• Be Safe, Xavier-Laurent PETIT

    Be Safe, Xavier-Laurent PETITIl y a quelques semaines encore, je grattais la guitare avec Jeremy dans le garage, en rêvant de gloire et de rock'n'roll pendant que P'pa, couché dans le cambouis, trafiquait ses moteurs. Il a fallu que nous croisions les sergents recruteurs, sur le parking du supermarché, un jour où nous avions soif de Coca.

    Ils lui ont promis qu'il aurait un bon job, qu'il construirait des ponts. Alors il a signé.

    «Le soldat spécialiste de première classe Jeremy O'Neil est définitivement affecté à la compagnie Sygma du 3e bataillon du 504e régiment de parachutistes de la 82e division aéroportée» dit le papier. En clair, ça veut dire que Jeremy part là-bas. Là où la guerre fait rage. Il y va pour tuer ou pour se faire tuer. On ne va pas le revoir avant des mois. Il a promis de m'écrire.

    Et tous ses mails, il les termine par cette formule : Be safe. Reste en vie.

     

    Mon avis :

     

    Un récit touchant et juste dénonçant les pratiques de recrutement de l’armée américaine.

    Jérémy est un jeune au chômage, dans une petite ville où les usines ont fermé les unes après les autres. Issu d’une famille moyenne, il ne rêve que de faire de la musique. Il passe d’ailleurs ses journées à gratter la guitare avec son frère, Oskar. Jusqu’à ce qu’il rencontre quelqu’un qui lui ouvre des portes et des perspectives qu’il n’avait jamais imaginées. Il va partir apprendre un métier. L’armée lui apprendra à construire des ponts. Mais la réalité est-elle si belle que les promesses tenues ?

      

    Le récit est raconté par Oskar, jeune adolescent de 16 ans, amoureux et insouciant. Partagé entre son quotidien de lycéen et les mails que son frère lui envoie en cachette, il est écartelé entre deux mondes, deux réalités. Aura-t-il les épaules assez solides pour vivre ça ? Trouvera-t-il dans la musique la possibilité d’extérioriser ses angoisses et sa révolte ? Ses espoirs aussi ?

     

    Intelligemment construit, recelant des histoires dans l’histoire, ce roman met en scène avec justesse et humanité la vie d’une famille (d’une communauté même) marquée par la guerre, les non dits, l’attente et la peur. Il pose de bonnes questions sur les motivations des jeunes qui décident de s’engager dans l’armée et sur ce que celle-ci peut représenter dans une société gangrénée par le chômage.

     

    Merci à Paikanne qui m’a fait parvenir ce livre. J’avais déjà beaucoup aimé « Maestro » du même auteur. Ce roman confirme son talent et me donne envie d’en découvrir plus encore.

      

     

    Be Safe, Xavier-Laurent PETIT

      

      

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    kastor
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 11:10

    Un très beau roman que j'ai beaucoup aimé aussi.

    2
    paikanne
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 22:10

    Contente que tu l'aies apprécié :-)

    3
    Audef
    Jeudi 14 Juin 2012 à 20:15

    J'ai bien aimé ce livre car il raconte la vie difficile de la classe moyenne américaine. Pour s'en sortir, les jeunes croient que l'armée peut tout résoudre et qu'ils auront un boulot sans être soldat. Mais... Je le conseille aux jeunes de 15 ans car il est facile à lire et à comrpendre, l'écriture est agréable et il parle de sujets intéressants. Il n'est pas simpliste.

    4
    Jorney
    Jeudi 14 Juin 2012 à 21:56

    Je conseillerais ce livre aux jeunes qui sont parfois démotivés, qui ne croient plus en l'avenir. Ils se reconnaitront dans les héros de l'histoire. J'ai aimé les rebondissements de cette histoire, les échanges entre frères, les réflexions sur la vie. Il y a des passages qu'on n'aurait pu prédire et des moments à couper le souffle. Le père a une rôle important aussi et son silence m'a agacé souvent.  J'ai aimé la fin, ouverte sur un espoir.

    5
    Robdama
    Mardi 4 Juin 2013 à 20:14

    C'est un très bon livre, de par sa simplicité, mais aussi son histoire qui vacille entre drame, amour, musique et guerre. L'auteur a su parfaitement garder le lecteur en haleine du début à la fin. On s'attache facielement à Oskar et à Marka, on attend avec impatience ce moment où Oskar osera l'embrasser et finalement...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :