• Le tour du monde en 80 jours, Jules VERNE

    Faire le tour du globe en 1920 heures, c’est le pari fou que le gentleman anglais, Phileas Fogg, relève en 1872, contre les membres du Reform Club de Londres ! Il entraîne Passepartout ; son valet, dans une course effrénée… Les polices anglaises, qui voient en lui un cambrioleur qui vient de dévaliser la Banque d’Angleterre, le poursuivent sans répit ! Il va vivre une belle aventure où il croise une belle indienne sauvée du bûcher, échappe à l’effondrement d’un pont, à un incendie et à mille péripéties pour remporter son pari.

     

    Mon avis :

     

    La majeure partie des romans de Jules Verne sont ce qu’on appelle « des romans d’anticipation ».

    Ecrit en 1872, en pleine Révolution industrielle, « Le Tour du monde en 80 jours » a été influencé par les progrès techniques d’alors : bateaux à vapeur et chemin de fer, sans oublier le Canal de Suez, inauguré en 1869. Pour gagner son pari fou, Phileas Fogg empruntera tous les moyens de transport existants, même l’éléphant ! Ce roman nous révèle ainsi une société en pleine mutation où transparaissent déjà les signes de la mondialisation et de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

      

    Contemporain de Zola, Stendhal, Balzac, Dumas… et d’autres grands noms, il se démarque par son imagination, son esprit d’aventure et sa jeunesse d’esprit qui font de lui un formidable conteur aux charmes inépuisables.

    Comme ses autres romans, celui-ci est riche en aventures et rebondissements de toutes sortes (ce qui fit le bonheur de l’industrie cinématographique). Par ses descriptions, on sent chez Jules Verne une volonté de faire rêver les jeunes mais aussi de leur transmettre des savoirs géographiques sans en avoir l’air. Cet ouvrage est d’ailleurs une vraie leçon de géopolitique. Fogg nous fait traverser non seulement l’empire britannique mais aussi deux mondes qui s’opposent : l’Asie et l’Amérique. Celle-ci, au lendemain de la Guerre de Sécession (1861-1865) vit sous un système politique fédéral reposant sur un président élu pour 4 ans. L’esclavage est aboli depuis 1868 et l’égalité a été proclamée en 1870 mais les troupes fédérales occupent toujours le Sud. L’Inde que Fogg vient de quitter est en pleine expansion. Fierté des Anglais, elle jouit de la croissance économique de son colonisateur et voit ses réseaux de communication se développer.

      

    Ce roman de Jules Verne est certainement le plus connu et le plus lu. Facile d’accès, il nous donne un beau témoignage de l’époque à laquelle il a été écrit.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Mai 2011 à 19:35
    Méloë

    Il est dans ma PAL, depuis que j'en ai vu une adaptation, il y a un an ou deux à la télé. Cela dit, j'avoue avoir quand même quelques appréhensions, sans bien savoir dire pourquoi.

    2
    elialec Profil de elialec
    Lundi 30 Mai 2011 à 10:44

    La seconde de mes filles est passionnée par Jules Verne. Pourquoi ??? J'ai déjà travaillé des passages en classe. Cela plaît mais que le monde a évolué depuis !!

    3
    Lola-love99 Profil de Lola-love99
    Jeudi 24 Novembre 2011 à 16:39

    j'ai un devoir dessus et il me demande les heure d'arriver de retard les chapitre les lieu tout sa pour demain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :