• Snap killer, Sylvie ALLOUCHE

    Snap killer, Sylvie ALLOUCHEUn élève de terminale est retrouvé mort un dimanche à l'aube, pendu par les pieds à une branche de platane, au milieu de la cour de son lycée. 980 élèves suspects, sans compter le directeur, les profs et le reste du personnel, l'enquête s'annonce complexe. Pourquoi le meurtrier a-t-il pris le risque fou de cette mise en scène ? Y a-t-il un lien entre ce meurtre et le suicide d'une élève de seconde, victime d'un harcèlement brutal sur les réseaux sociaux quelques mois plus tôt ? Pour la commissaire Clara Di Lazio et son équipe, aucun indice ni aucune piste ne sont à négliger.

     

    Mon avis :

     

    J’avais déjà beaucoup aimé « Stabat Murder » c’est donc avec joie que je me suis plongée dans une nouvelle aventure du commissaire Clara Di Lazio. J’ai tout autant aimé « Snap Killer ». Sylvie Allouche a le don de maintenir le suspens et de ménager son effet. Une fois entré dans ce roman sans temps mort, on ne peut plus s’arrêter.

     

    Il n’est pas nécessaire d’avoir lu « Stabat murder » pour lire ce deuxième tome car les deux enquêtes n’ont aucun lien. Seule l’équipe du commissaire Di Lazio est encore aux commandes. Très vite, on est happé par l’histoire qui met en scène des adolescents d’une quinzaine d’années. Un meurtre sordide commis dans un lycée, ce n’est pas simple. D’autant que les traces sont innombrables, les témoins inexistants et que le coupable pourrait être n’importe qui. L’enquête sera sensible et la commissaire devra user de toutes les ruses pour faire parler des étudiants récalcitrants et hâbleurs.

    En même temps que cette enquête délicate, Clara doit faire face à des soucis familiaux dont elle se serait bien passée à ce moment.

     

     

    Mettant en scène le dur monde des adolescents d'aujourd’hui, l’auteure nous parle d’intimidation, de cyberharcèlement, de manipulation et de rejet… Elle n’élude rien et parle cash à ses jeunes lecteurs donnant tour à tour la parole aux harceleurs et aux harcelés. Le récit réaliste qu’elle nous propose permettra aux jeunes de s’identifier aux personnages. La personnalité explosive du commissaire, elle-même en proie à de vieux démons, la rend humaine et crédible tout en lui conférant une certaine légitimité.

     

    Ce roman pour ados plaira aussi aux adultes par ce sujet brûlant d’actualité et traité avec tact. Un très bon récit à faire lire à tous les adolescents.

      

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Mai à 11:45
    Alex-Mot-à-Mots

    Noté pour mes ados, et pour moi.

      • Vendredi 17 Mai à 14:51

        Vous allez aimer !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :